SALADE QUINOA, FETA, GRENADE ET LIERRE TERRESTRE

Aujourd’hui 40 degrés et un pic de pollution sont annoncés chez moi, pas de quoi donner envie de faire fonctionner sa plaque de cuisson ou son four! Par contre, à midi, une bonne salade acidulée et croquante me tente bien…

Trouver des idées de salades n’est pas toujours facile même si internet ou les livres regorgent d’idées, finalement nous cuisinons souvent la même chose, par habitude ou par goût.

Je crois que je n’ai jamais mangé autant de tomates, concombres ou carottes râpées! Mais, vous le savez, j’aime tester et découvrir, que ce soit en cuisine ou dans d’autres domaines.

Pour cette salade, il vous faudra quand même cuire votre quinoa, mais vous pouvez comme moi le faire aux premières heures du jour, avant que l’idée même d’allumer votre plaque ne vous donne chaud.

Et comme souvent, c’est mon jardin qui me donne des idées de recettes. D’ailleurs, le pourpier s’étale depuis quelques jours, chic, je vais pouvoir l’utiliser aussi. Pour l’instant c’est le lierre terrestre qui m’intéresse, lui qui pousse encore et toujours pour mon plus grand plaisir gustatif.

Dans cette salade la grenade et le lierre terrestre relèvent délicieusement le goût neutre du concombre et du quinoa. Le tout croque un peu sous la dent, miam…

 

 

 

 

Ingrédients:

  • 200 g de quinoa
  • 1 grenade
  • 100 g de feta
  • 1 concombre
  • 1 poignée de lierre terrestre
  • 2 cuillerées à soupe d’ huile d’olive
  • 1 citron
  • sel, poivre

Préparation:

  • Lavez le lierre terrestre dans trois eaux vinaigrées
  • Ciselez le.
  • Coupez le concombre en petits dés
  • Faites cuire le quinoa et refroidissez le
  • Egrenez la grenade
  • Coupez la feta en cubes
  • Mélangez le tout, ajoutez l’huile et le citron, et assaisonnez à votre convenance.
  • Mettez au frais avant de servir

 

Bon appétit!

 

 

GASPACHO DE CONCOMBRE AU LIERRE TERRESTRE

En ces temps de canicule annoncée (37 degrés pour mercredi et jeudi), il faut faire le plein de recettes fraiches. Je suis en phase de régime strict, ce qui n’aide pas pour faire la cuisine et proposer des recettes (testées et approuvées), mais il y a toujours moyen de concilier régime et gourmandise. 

J’ai choisi ce soir un gaspacho frais et facile, qui change du traditionnel gaspacho que j’affectionne en été, et qui est vitaminé, protéiné et léger.

J’avais les ingrédients dans mon frigo et le lierre terrestre dans le jardin (certes c’est plus pratique ), et hop c’est parti!

 

N’oubliez pas de consulter d’autres recettes fraîches du même ordre comme la soupe froide de concombre aux noix ou la soupe froide de courgettes chèvre et menthe sauvage .

Ingrédients:

  • 1 concombre
  • 1 poignée de lierre terrestre
  • 2 yaourt bulgares
  • 1 gousse d’ail
  • 1 càc d’huile d’olive
  • 1/2 jus de citron
  • sel, poivre (je prends du sel herbamare qui contient des épices et plantes)

Préparation:

  • Pelez et épépinez le concombre. Coupez le en morceaux
  • Otez les feuilles de lierre terrestre, lavez les à l’eau vinaigrée.
  • Hachez le lierre et l’ail.
  • Mixez le concombre avec le yaourt
  • Ajoutez les herbes, l’huile d’olive et le jus de citron
  • Salez et poivrez à votre convenance.
  • Mettez  au  réfrigérateur, le gaspacho se sert très frais.

J’ai obtenu une consistance assez épaisse mais ce n’est pas désagréable. Si vous souhaitez quelque chose de plus liquide étendez avec un peu d’eau

 

CLAFOUTIS AUX CERISES ET LIERRE TERRESTRE

L’an dernier, la production de fruits a été exceptionnelle.

Il y a, à côté de chez moi, des cerisiers qui poussent sur les bans de la commune et qui n’appartiennent apparemment à personne. Depuis le temps que je passe à côté d’eux et que j’y vois des gens du village cueillir des cerises, je me suis dit que moi aussi, pour une fois. L’an dernier, mon fils a donc grimpé dans l’arbre et cueilli de quoi nous faire plaisir en quelques minutes.

J’ai congelé une partie de la cueillette, et je vide mon congélateur en ce moment en prévision des beaux jours. Le clafoutis n’est pas vraiment un dessert de saison mais bon, la recette est à garder pour plus tard (ou à tester avec des fruits en bocaux ou congelés si vous êtes impatients)

Je me demandais quelles plantes sauvages utiliser avec mes cerises. Je suis tombée sur une recette de clafoutis aux cerises et à la menthe. Comme à chaque fois, je remplace la menthe par le lierre terrestre. L’association est étonnante et délicieuse (enfin moi j’aime, c’est l’essentiel). Il ne faut pas mettre trop de lierre terrestre pour que son goût reste discret.

Vous remarquerez que le résultat sur la photo n’est pas terrible, c’était un peu mou. Je n’ai peut-être pas respecté toutes les proportions, mais ça ne fait rien c’était délicieux!

 

 

 

 

Ingrédients:

  • 600 g de cerises
  • 1 poignée de lierre terrestre
  • 4 œufs
  • 40 g de beurre
  • 20 cl de lait
  • 60 g de sucre en poudre
  • 100 g de farine
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel

Préparation:

  • Préchauffez le four à 180°
  • Lavez le lierre terrestre dans 3 eaux vinaigrées et coupez grossièrement les tiges et les racines les plus épaisses
  • Faites chauffer le lait. Retirez le lait du feu, ajoutez le lierre terrestre puis laissez infuser une dizaine de minutes, puis retirez le lierre du lait.
  • Lavez et égouttez vos cerises. Dénoyautez-les si vous le souhaitez.
  • Faites fondre le beurre.
  • Dans un saladier mélangez la farine, le sel, le sucre et le sucre vanillé. Incorporez petit à petit les œufs puis le lait (sans le lierre) tout en mélangeant bien. Ajoutez le beurre fondu en continuant à mélanger.
  • Beurrez un plat allant au four
  • Disposez y les cerises puis versez la préparation par dessus.
  • Enfournez environ 30 à 40 mn. Surveillez la cuisson à partir du moment où le dessus prend une couleur dorée

 

 

SOUPE DE RHUBARBE ET FRAISES AU LIERRE TERRESTRE

Après les gelées de la semaine passée, le printemps prend des allures d’été. Nous sommes bien en Alsace, région où il n’y a que deux saisons la plupart du temps! Mais du coup, les choucroutes et baeckehoffe laissent la place a des plats plus légers et plus frais. J’ai même sorti mon barbecue, ce qui est exceptionnel pour un vendredi saint traditionnellement pourri.

La saison des fraises commence avec de bonnes fraises gariguettes pleines de saveur, même si les miennes ne sont encore qu’en fleurs. On trouve de la rhubarbe aussi sur les étals, et dans la forêt (et dans mon jardin), du lierre terrestre en fleur.

Ceux qui me suivent savent que le lierre terrestre fait partie de mes plantes préférées. (A ne pas confondre avec le lierre commun, toxique, attention). Sa délicieuse odeur de menthe en fait le compagnon de plat aussi bien salés que sucrés.

Aujourd’hui j’ai eu envie de l’associer avec la fraise et la rhubarbe dans un dessert frais qui va bien avec les températures estivales.  de ce week-end pascal.

 

 

 

 

Ingrédients:

  • 500 g de fraises
  • 500 g de rhubarbe
  • 1 poignée de lierre terrestre (avec ou sans fleurs, mais avec c’est plus joli)
  • 150 g de sucre
  • 1 càs de grenadine
  • 1 gousse de vanille
  • le jus d’un citron

Préparation:

  • Versez de l’eau dans une casserole et faites la bouillir. Retirez les feuilles des tiges de rhubarbe. Ne conservez que les tiges, épluchez les en retirant leurs fils puis coupez-les en morceaux de 2 cm de long.
  • Mettez les tronçons de rhubarbe dans une casserole, arrosez-les avec l’eau bouillante afin d’en supprimer l’amertume et égouttez-les.
  • Ajoutez maintenant la moitié du sucre, le jus de citron, la gousse de vanille coupée en deux dans le sens de la longueur, mouillez juste à hauteur ; faites chauffer à feu doux et laissez cuire jusqu’à ce que la rhubarbe soit tendre, sans toutefois se défaire (environ 10/15 mn, à surveiller)
  • Retirez la rhubarbe de la cuisson et égouttez-la. Ajoutez le sirop de grenadine au jus de cuisson et faites réduire de moitié, puis laissez refroidir.
  • Essuyez et équeutez les fraises.
  • Disposez la rhubarbe dans une verrine à mi hauteur, complétez avec des fraises coupées, ajoutez le sirop et décorez avec des feuilles de lierre terrestre.
  • Servez très frais

 

PETITS GATEAUX DE NOEL SALES ET SUCRES

Je ne suis pas beaucoup sortie à la recherche d’herbes ou de fruits sauvages dernièrement, j’avoue, même si j’ai fait de la marche. Un temps maussade depuis trois semaines et de gros problèmes de dos m’en ont empêché. Et puis, Noël arrive et je me consacre à pas mal de choses y compris de la cuisine (classique).

En compensation je voulais vous faire un tableau des vitamines comprise dans les « mauvaises herbes », pour les utiliser en cuisine à bon escient. Je le ferai bientôt, c’est un peu long à construire. Et puis, hier j’ai passé l’après midi à faire des bredele (ou petits gâteaux de Noel) , une institution en Alsace. J’avais même une collègue qui prenait une semaine de congé en novembre pour faire plusieurs dizaines de kilos de ces merveilles! Elle en amenait une grosse boite au bureau, pleines de sortes différentes de gourmandises. Habituellement et traditionnellement ils sont sucrés. Les plus connus sont ceux à la cannelle.

J’en ai fait plusieurs sortes hier et je vais vous donner les recettes de ces délices. Les salés, originaux, ont beaucoup de succès!

Je vous avais déjà parlé des salés l’an dernier et je les ai refait:

http://www.jecuisinesauvage.fr/2017/12/18/petits-gateaux-de-noel-bredele-sales-au-serpolet-et-a-lhuile-dolive/

http://www.jecuisinesauvage.fr/2017/12/11/bredele-petits-gateaux-de-noel-sales-au-comte-et-aux-noix/

Je n’ai pas refait de petits gâteaux au lierre terrestre mais ils sont toujours aussi bons:

http://www.jecuisinesauvage.fr/2017/06/14/petits-sables-bredele-au-lierre-terrestre/

Par contre cette année j’ai utilisé ma confiture de fleurs de sureau pour faire des petits gâteaux de Noël à la confiture (et il n’y en a déjà presque plus dans la boite, on a tout « goûté », pendant l’après midi!)

Ingrédients pour une vingtaine de sablés:

  • 250g de farine
  • 100g de sucre en poudre
  • une pincée de sel
  • 120g de beurre mou
  • 1 œuf
  • 1 cuil. à café d’extrait de vanille liquide
  • sucre glace
  • confiture de sureau

Préparation:

  • Mélangez  la farine avec le sucre, et la pincée de sel. Incorporez le beurre coupé en petits dès en mélangeant du bout des doigts jusqu’à obtenir une pâte sableuse.
  • Ajoutez l’œuf et l’extrait de vanille puis mélangez tout en formant une boule. Filmez et mettre au réfrigérateur 1 heure.
  • Préchauffez le four à 180°C.
  • Étalez la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, sur environ 5mn d’épaisseur, entre deux feuilles de papier cuisson.
  • Découpez vos biscuits à l’aide d’emportes-pièces (découpez les biscuits par paires).  Sur un des deux biscuits de la paire faites un trou au milieu. Placez les biscuits sur une plaque recouverte de papier cuisson.
  • Enfournez environ 12 minutes en surveillant en fin de cuisson, les biscuits doivent être légèrement dorés. Laissez refroidir sur une grille.
  • Saupoudrez de sucre glace la partie des biscuits avec le trou. Etalez la confiture sur l’autre partie puis les superposer.
  • Conserver une bonne semaine dans une boîte hermétique.

Et régalez vous!

PETITE SALADE AUX TRESORS DU POTAGER

Hier je voulais aller me balader sur les collines vosgiennes, dans les vignes, dans un coin où il me semblait avoir vu un néflier l’an passé.

J’aimerais goûter ce fruit et vous faire partager mes essais culinaires. Malheureusement un temps gris et brouillasseux m’a découragée.  Il devait faire beau en altitude vers 1000 m,  mais pas là où j’avais prévu de me promener. J’ai donc décidé de m’occuper de mon potager, délaissé depuis presque deux mois, pour cause de sécheresse: j’attendais la pluie pour en ameublir le sol dur comme du béton et pouvoir le nettoyer pour l’hiver.

Et là, belle surprise: mon potager était recouvert de mauvaises herbes. Comment ça, belle surprise me direz-vous? Pourquoi te réjouis-tu du travail à accomplir? Je me réjouis depuis que les « mauvaises » herbes sont devenues mes amies, et surtout quand elle sont comestibles. La petite pluie de la semaine dernière et surtout l’humidité nocturne (et parfois diurne, hélas), permettent une repousse des plantes qui nous offrent leur jeune saveur.

Dans mon potager, devinez quoi qui n’ya? il y a :

De la lampsane en rosette au goût de pissenlit

 

 

 

 

du pissenlit

 

 

 

 

de la cardamine hérissée au goût de cresson

 

 

 

 

du lierre terrestre au goût de menthe poivrée

 

 

 

 

de la bourrache

 

 

 

 

 

 

des pâquerettes

 

 

 

 

Et puis, plantées, de la capucine dont les fleurs et les feuilles, piquantes, se mangent et des tomates cerises (oui, il y en a encore, au mois de novembre). Pour la capucine je ferai des câpres de capucine aussi, dont je vous donnerai la recette.

J’y ai ajouté des noix ramassées au cours de mes marches.

Me voilà donc avec ma petite salade gorgée de vitamines  (pas trop de lierre terrestre qui a un goût très fort) qui accompagne des lasagnes maison; miam!

Je ne vous donne pas de proportions, à vous de mélanger ce que vous trouverez au sol avec une vinaigrette à votre goût (moi j’aime l’huile d’olive et le vinaigre balsamique)

Bon appétit!