COCKTAIL PISCINE AUX FRUITS ROUGES ET AU LIERRE TERRESTRE

J’ai trouvé l’idée sur l’excellent site « Je vais vous cuisiner » de Leila Martin, et je l’ai détournée pour y mettre des plantes sauvages.

Il s’agit là d’une « recette » ultra simple, d’une idée plutôt, mais qui, lorsque je l’ai vue, m’a donné tant envie que j’ai souhaité la partager avec vous.

En ces temps de confinement où l’apéro devient un mode de vie et, parfois, la seule façon de communiquer via la vidéo avec sa famille ou ses amis, je me suis dit que ça valait le coup de vous donner une idée supplémentaire.

Alors voilà l’idée: ajouter dans une boisson qui pétille une petite poignée de fruits surgelés (mélange de fruits rouges), qui serviront à rafraîchir la boisson et qui se mangeront à la fin du verre!

A l’origine le cocktail se fait avec du crémant d’Alsace, mais on peut y mettre du champagne, ou du crémant du Jura, ou du prosecco pour sa version alcoolisée, enfin bref tout ce qui pétille; Pour la version non alcoolisée j’ai choisi du Schweppes agrumes que j’aime bien boire en été, mais il y a sans doute des tas de variantes de base.

Idem pour les fruits, à l’origine un mélange de fruits rouges surgelés mais je n’ai trouvé que des myrtilles dans mon magasin (en ces temps de confinement, on prend ce qu’on trouve), et ça va tout aussi bien!

A cette préparation on ajoute du lierre terrestre (bien rincé avec 3 eaux vinaigrées comme toutes les plantes sauvages qu’on consomme crues pour éviter au maximum les maladies), qui donne un goût mentholé /poivré et hop voici un cocktail qui se déguste à toute heure de la journée en fonction de la version choisie!

N’hésitez pas à chercher dans d’autres recettes comment reconnaître le lierre terrestre , c’est vrai que je ne mets pas chaque fois toutes les données sur une plante dont je parle très souvent.

 

VERRINE PECHES ET MURES SAUVAGES AUX SPECULOOS

Je suis encore dans ma période « mûres sauvages », et en me baladant autour de chez moi j’ai découvert des endroits de cueillette sympas. Du coup forcément j’en profite. D’autant que, selon leur exposition au soleil, elles ne sont pas mûres toutes en même temps ce qui me laisse un peu de temps pour y retourner.

J’ai donc bricolé un dessert léger et facile, qui se décline aussi pour les diabétiques ou pour les personnes qui souhaitent faire un régime, comme souvent mes desserts, puisque mon compagnon est diabétique de type 2. Le pauvre, regarder les autres manger des desserts n’est pas vraiment agréable et je teste plein de choses pour lui faire plaisir. Pour l’instant les glaces au sucralose ou d’autres mousses ou crèmes fonctionnent bien, même si le goût chimique du sucralose n’est pas top. Par contre les gâteaux ne lèvent pas, et personne n’a encore trouvé comment faire pour cela, y compris les pâtissiers qui proposent des gâteaux pour diabétiques.

Pour mon tiramisu qui n’en n’est pas un, il suffit de remplacer la cassonade par du sucralose Canderel en poudre, et les spéculoos très sucrés par des spéculoos Gerblé sans sucre ou des autres petits sablés sans sucre, de marque Karéléa ou Gerblé. Bien entendu la prise d’édulcorants doit rester exceptionnelle car on sait qu’ils ont quand même un effet sur l’insuline.

Ce dessert se prépare plusieurs heures avant de le servir

Ingrédients pour 4 :

  • 4 pêches
  • 1 grosses poignée de mûres
  • 250 g de mascarpone
  • 20 cl de crème fraîche
  • 50 g de cassonade (ou plus si vous aimez très sucré, moi j’avoue que depuis quelques années je diminue les portions de recettes d’environ 20 ou 30% et ça me va bien)
  • 4 spéculoos
  • 1 gousse de vanille

Préparation:

  • Pelez les pêches et coupez les en petits cubes
  • Lavez les mûres
  • Ecrasez les spéculoos en poudre avec un pilon ou un hachoir
  • Coupez la gousse de vanille en deux et récupérez les grains
  • Mélangez le sucre, la vanille et le mascarpone
  • Montez la crème en chantilly
  • Mélangez la chantilly avec le mascarpone
  • Au fond du la verrine, mettez un fond de spéculoos (gardez en un peu pour la décoration) puis des cubes de pêche, puis des mûres, puis l’appareil à base de mascarpone. Renouvelez.
  • Mettez au frais 3 ou 4 h
  • Au moment de servir, saupoudrez le dessus avec des spéculoos en poudre ( ne le faites pas avant pour qu’ils restent croustillants), et quelques mûres.
  • C’est frais et léger!

 

CLAFOUTIS AUX MURE SAUVAGES

On ne présente plus les mûres, ces délicieux fruits qu’on déguste tout en les cueillant dans les ronces qui griffent les jambes!

Aujourd’hui je vous propose un clafoutis, parce que les clafoutis ne se cuisinent pas qu’avec des cerises!

Ingrédients:

  • 1 gros bol de mûres (400 g)
  • 100 g de farine
  • 130 g de sucre
  • 3 œufs
  • 25 cl de lait
  • 2 càs de poudre d’amande
  • 2 càs de miel (moi je préfère le miel des montagnes)
  • 1 càs d’extrait de vanille

Préparation:

  • Lavez les mûres
  • Beurrez le moule et y étaler les mûres
  • Dans un saladier, mélangez la farine, les œufs, le sucre,  le lait, la poudre d’amande, le miel et la vanille jusqu’à obtention d’une pâte homogène.
  • Versez sur les mûres
  • Cuisez au four à 15° pendant 20 mn environ

 

 

 

PANNA COTTA A LA CONFITURE DE MURES

Après les myrtilles voici les mures sauvages. Encore un classique mais qui fait néanmoins bien partie du patrimoine sauvage, même si, comme pour les myrtilles, on peut en acheter des cultivées.

Les miennes viennent du « jardin de Mimi »… Mimi fait partie de ma famille, et elle possède à côté de sa maison d’enfance, un grand terrain où poussent toutes sortes de trésors… Je vous en reparlerai sûrement.

Est-il besoin de présenter les mûres? Ces fruits délicieux mais qui défendent farouchement leur cueillette, par des piquants désagréables.. Mais quand on est gourmand, on ne s’arrête pas à ce genre de chose non?

C’est presque la fin pour la cueillette des mûres en plaine, avec le temps chaud que nous avons eu cette année, mais il y avait de quoi faire quelques bocaux de gelée. En montagne elles ne sont peut- être pas mûres ou du moins au début de leur maturité, vous avez encore le temps. Dans notre maison de campagne, autrefois, à 700 m dans les Vosges, tout était décalé de trois semaines environ.

Aujourd’hui, je vous propose une panna cotta à la confiture de mûres.

Pour la Panna Cotta:

Ingrédients (pour trois grosses verrines et trois gros gourmands, ou 6 petites)

  • 50 cl de crème fraîche liquide
  • 15 cl de lait
  • 100 g de sucre en poudre
  • 1/2 bâtonnet de vanille
  • 10 g de gélatine (4 à 5 feuilles)

Préparation:

  • Faites tremper la gélatine 15 mn dans l’eau froide.
  • Pendant ce temps, faites chauffer la crème. au premier bouillon, retirer du feu et ajouter la gousse de vanille, laissez infuser.
  • Faites chauffer le lait. Dès qu’il est chaud, intégrez les feuilles de gélatine essorées. Mélangez bien.
  • Ajoutez le sucre, mélangez.
  • Ajoutez la crème vanillée, mélangez.
  • Versez le tout dans vos verrines (passées sous l’eau très froide si vous voulez démouler pour que la panna cotta se démoule mieux)
  • Laissez refroidir 4h au réfrigérateur.

Pour la confiture de mûres:

Ingrédients

  • 1 kg de mûre
  • 750 g de sucre
  • 40 cl d’eau
  • 1  citron

 

  • Préparation:
  • Nettoyer les mûres sous l’eau froide courante, les égoutter puis les peser.
  • Faire bouillir l’eau avec le sucre durant 10 minutes puis ajouter les mûres.
  • Laisser cuire environ 40 à 45 minutes en remuant très fréquemment jusqu’à obtention d’une confiture épaisse
  • Incorporer le jus de citron et verser dans des pots ébouillantés.
  • Fermer les pots immédiatement