PETITS GATEAUX DE NOEL SALES ET SUCRES

Je ne suis pas beaucoup sortie à la recherche d’herbes ou de fruits sauvages dernièrement, j’avoue, même si j’ai fait de la marche. Un temps maussade depuis trois semaines et de gros problèmes de dos m’en ont empêché. Et puis, Noël arrive et je me consacre à pas mal de choses y compris de la cuisine (classique).

En compensation je voulais vous faire un tableau des vitamines comprise dans les « mauvaises herbes », pour les utiliser en cuisine à bon escient. Je le ferai bientôt, c’est un peu long à construire. Et puis, hier j’ai passé l’après midi à faire des bredele (ou petits gâteaux de Noel) , une institution en Alsace. J’avais même une collègue qui prenait une semaine de congé en novembre pour faire plusieurs dizaines de kilos de ces merveilles! Elle en amenait une grosse boite au bureau, pleines de sortes différentes de gourmandises. Habituellement et traditionnellement ils sont sucrés. Les plus connus sont ceux à la cannelle.

J’en ai fait plusieurs sortes hier et je vais vous donner les recettes de ces délices. Les salés, originaux, ont beaucoup de succès!

Je vous avais déjà parlé des salés l’an dernier et je les ai refait:

http://www.jecuisinesauvage.fr/2017/12/18/petits-gateaux-de-noel-bredele-sales-au-serpolet-et-a-lhuile-dolive/

http://www.jecuisinesauvage.fr/2017/12/11/bredele-petits-gateaux-de-noel-sales-au-comte-et-aux-noix/

Je n’ai pas refait de petits gâteaux au lierre terrestre mais ils sont toujours aussi bons:

http://www.jecuisinesauvage.fr/2017/06/14/petits-sables-bredele-au-lierre-terrestre/

Par contre cette année j’ai utilisé ma confiture de fleurs de sureau pour faire des petits gâteaux de Noël à la confiture (et il n’y en a déjà presque plus dans la boite, on a tout « goûté », pendant l’après midi!)

Ingrédients pour une vingtaine de sablés:

  • 250g de farine
  • 100g de sucre en poudre
  • une pincée de sel
  • 120g de beurre mou
  • 1 œuf
  • 1 cuil. à café d’extrait de vanille liquide
  • sucre glace
  • confiture de sureau

Préparation:

  • Mélangez  la farine avec le sucre, et la pincée de sel. Incorporez le beurre coupé en petits dès en mélangeant du bout des doigts jusqu’à obtenir une pâte sableuse.
  • Ajoutez l’œuf et l’extrait de vanille puis mélangez tout en formant une boule. Filmez et mettre au réfrigérateur 1 heure.
  • Préchauffez le four à 180°C.
  • Étalez la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, sur environ 5mn d’épaisseur, entre deux feuilles de papier cuisson.
  • Découpez vos biscuits à l’aide d’emportes-pièces (découpez les biscuits par paires).  Sur un des deux biscuits de la paire faites un trou au milieu. Placez les biscuits sur une plaque recouverte de papier cuisson.
  • Enfournez environ 12 minutes en surveillant en fin de cuisson, les biscuits doivent être légèrement dorés. Laissez refroidir sur une grille.
  • Saupoudrez de sucre glace la partie des biscuits avec le trou. Etalez la confiture sur l’autre partie puis les superposer.
  • Conserver une bonne semaine dans une boîte hermétique.

Et régalez vous!

PAIN D’EPICES A LA GELEE DE SUREAU

Ces jours-ci, le temps est carrément passé de l’été à l’hiver, avec des flocons dans le sud de la France et, ici en Alsace un temps plus que maussade. Le froid, les nuages bas, le vent et la pluie se conjuguent pour me filer le cafard… Pourtant on l’attendait avec impatience, cette pluie nourricière de la terre, mais heure d’hiver oblige, la nuit tombe vite et…

Bref pour me remonter le moral j’ai eu envie de faire un gâteau. Je voulais quelque chose dont l’odeur évoque le cocooning, le plaisir de l’hiver… Et puis je cherchais quoi faire de ma gelée de sureau. Nous ne sommes pas de gros consommateurs de confiture et il m’en reste de mes essais culinaires pour le blog..

En cherchant sur le net comment marier mes souhaits, je suis tombée sur une recette de pain d’épices à la  confiture. J’y ai remplacé la confiture indiquée par ma gelée de sureau et voilà!

Le résultat est conforme à mes envies: pas trop sucré, il se déguste aussi bien en goûter (avec un peu de confiture de cynorhodon par dessus, pourquoi pas?), ou avec du foie gras par exemple. Le mien est un peu fort en épices parce que je n’ai pas trouvé de 4 épices au supermarché et que j’ai fait mon mélange maison avec ce que j’avais sous la main.

Ingrédients pour un moule à cake:

  • 300 g de farine
  • 50g de sucre roux
  • 1 càc de cannelle + 1 càc de 4 épices
  • 1 càc de levure chimique
  • 1 càc de bicarbonate
  • 1 grosse pincée de sel
  • 3 càs  de miel liquide doux (acacia, oranger)
  • 130 ml d’eau très chaude
  • 60 g de beurre fondu
  • 3 càs de  confiture de sureau
  • oranges confites (facultatif)

Préparation:

  • Préchauffez votre four à 150°
  • Dans un saladier mélangez la farine,le sucre,les épices, les levures, le sel. Réservez
  • Dans un autre saladier, mélangez le miel, l’eau chaude, la  confiture et le beurre fondu jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  • Versez y ensuite les ingrédients secs et mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène. Ajoutez les morceaux d’orange confite et mélangez encore.
  • Chemisez le moule avec du papier sulfurisé (étape obligatoire parce que sinon ça colle)
  • Versez la pâte dans le moule et enfournez 45 mn.

 

MUFFINS AUX BAIES DE SUREAU

En me promenant il y a deux jours, je me suis rendue compte que les sureaux étaient déjà en fruit. Les plus avancés en tout cas, car, selon l’exposition, la saison des fruits va durer encore au moins quinze jours sinon un peu plus.

J’adore le sureau sous toutes ses formes. Quel arbuste magique qui nous offre avec une grande générosité (ainsi qu’à nos compagnons insectes et oiseaux), ses délicieuses fleurs et ses délicieux fruits (attention ils sont toxiques crus!

Je suis donc retournée cueillir ce dont j’avais besoin, quelques grappes. N’oubliez jamais cette consigne: ne cueillez que ce dont vous avez besoin, répartissez vos cueillettes pour  laisser feuilles, fleurs et fruits en quantité suffisantes pour la faune et pour la repousse des plantes l’année prochaine.

Voici quelques conseils dans les recettes précédentes:

http://www.jecuisinesauvage.fr/2017/08/13/roti-de-porc-au-serpolet-et-sauce-au-sureau/

http://www.jecuisinesauvage.fr/2017/08/18/gateau-de-pain-au-baies-de-sureau/

Ingrédients pour une 12 aine de muffins (7cm de diamètre)

  • 100 g de baies de sureau (4 ou 5 grappes selon leur taille)
  • 100 g de farine
  • 100 g de beurre ramolli
  • 2 beaux oeufs
  • 110 g de sucre (j’ai préféré peu sucré)
  • 1 sachet de levure chimique

Préparation:

  • Egrenez les fruits (ils tombent tous seuls lorsqu’ils sont mûrs). Lavez les et séchez les dans du papier absorbant (attention ça tâche).
  • Mélangez le beurre et le sucre.
  • Ajoutez les œufs, la farine puis la levure et mélangez  jusqu’à obtenir une pâte lisse.
  • Incorporez doucement les baies de sureau pour ne pas les éclater.
  • Remplir les moules aux trois quarts avec la préparation.
  • Préchauffez le four à 180°
  • Faites cuire 15 mn en surveillant la cuisson et la coloration
  • 15 mn m’ont suffit car j’aime quand ce n’est pas trop cuit et que c’est moelleux!

Bon appétit!

GATEAU AU YAOURT ET A LA FLEUR DE SUREAU

L’an dernier, mon fils m’a demandé « quel goût ça a? ». Et je n’ai pas su répondre, car le sureau est inimitable. 

Depuis j’ai lu sur le net une jolie comparaison: « entre le litchi et la rose ». Cela résume bien son goût délicat et délicieux.

Après la gelée la semaine passée, la crème de sureau (un délice avec les fraises) http://www.jecuisinesauvage.fr/2017/05/30/fraises-a-la-creme-de-fleurs-de-sureau/

ou les beignets de sureau:   http://www.jecuisinesauvage.fr/2017/05/28/beignet-de-fleurs-de-sureau/

voici une autre façon de déguster ces jolies petites fleurs blanches.

Je rappelle les principes de cueillette:  pas trop de fleurs du même arbre car il faut en laisser pour les abeilles, et pour que les fleurs puissent se transformer en fruits délicieux aussi dont nous ferons des metsgourmands, et dont se régalent aussi les oiseaux.  Cueillir les fleurs à maturité, lorsqu’elles sont bien ouvertes et pleines de pollen bien jaune.

J’ai trouvé la recette de ce gâteau sur l’excellent site « Mon chalet en Morvan », qui regorge de recettes plus goûteuses les unes que les autres.

Attention ce gâteau se prépare la veille (temps de macération des fleurs puis temps de prise de la gélatine au frigo), prévoyez donc large si vous voulez le réaliser. Pour plus de facilité j’ai pris un moule amovible.

Ingrédients (pour un moule à manqué de 24 cm):

  • 7 ombelles de fleurs de sureau
  • 250 g de sucre
  • 25 cl d’eau
  • 125 g de beurre
  • 150 g de biscuits au beurre
  • 500 g de yaourt nature
  • 2 jus de citron
  • 20 cl de crème fraîche
  • 8 feuilles de gélatine

Préparation:

  • Jour 1 :Secouez les ombelles pour en faire sortir les petits hôtes, ne les lavez pas car c’est le pollen qui donne toute sa saveur à la fleur
  • Effleurez les fleurs dans un saladier (le vert donne de l’amertume enlevez-en le plus possible)
  • Faites dissoudre le sucre dans l’eau bouillante
  • Versez le sirop sur les fleurs. Laissez infuser au moins 4 h
  • Ecrasez vos gâteaux finement.
  • Faites fondre le beurre et mélangez le avec les biscuits pour obtenir une pâte.
  • Tapissez votre moule à manqué de cette pâte. Laissez refroidir.
  • Filtrez le sirop avec un chinois.
  • Faites ramollir 6 feuilles de gélatine dans l’eau froide, puis faites les dissoudre dans 20cl de sirop et 4 Càs de jus de citron.
  • Ajoutez le yaourt et mélangez.
  • Fouettez la crème fraîche et ajoutez à la préparation
  • Versez la préparation sur le lit de biscuits et laissez figer une nuit au réfrigérateur
  • Jour 2 :
  • Faites tremper 2 feuilles de gélatine dans l’eau froide
  • Effleurez la dernière ombelle sur le gâteau
  • Faites chauffer le reste de sirop et faites y fondre les 2 feuilles de gélatine
  • Versez doucement sur le gâteau. Laissez refroidir au réfrigérateur.

 

GELEE DE FLEURS DE SUREAU

Les sureaux sont en fleurs et, après avoir fait des beignets, je cherchais comment conserver un peu plus longtemps le goût si fin de cette fleur merveilleuse.

J’ai donc testé la gelée. Je vous avoue qu’elle est un peu trop liquide, malgré une cuisson plus longue que celle des recettes, et qu’elle ressemble plutôt à un miel. Mais dans les yaourts, sur de la glace vanille ou dans un gâteau je ne doute pas que mes 5 pots vont être mangés rapidement!

Petit conseil pour la cueillette des fleurs de sureau:

Ne prenez pas tout! C’est vrai que les arbustes sont souvent solitaires, mais les fleurs sont mellifères et donneront aussi de succulentes grappes de fruits dont nous devrons partager le plaisir avec les oiseaux. Pensons donc à nos amis les abeilles et les oiseaux.

Cueillez les fleurs à pleine maturité, mais pas trop: c’est le pollen jaune qui donne le goût si particulier aux préparations culinaires. Une pluie ou un coup de vent, ou bien des ombelles trop ouvertes, et le voilà disparu. Comparez sur le même arbre, car en fonction de l’exposition au soleil vous trouverez des fleurs à différents stades de maturité.

Cueillez bien sûr les fleurs juste avant de vous en servie, dans un sac en toile pour ne pas les abîmer.

Ingrédients:

  • 6 ou 7 ombelles de sureau (j’en avais trouvé de très grandes)
  • 1,5 l d’eau
  • 1 kg de sucre
  • 1 citron
  • 4 g d’agar agar

Préparation:

  • Secouez vos fleurs pour en faire tomber les hôtes, ne les lavez surtout pas, car vous enlèveriez le pollen qui donne tout son goût à la gelée.
  • Effleurez les ombelles, pour enlever le maximum de vert.
  • Versez 1.5 l d’eau bouillante sur les fleurs, et fermez le récipient hermétiquement (dans une cocotte minute pour moi).
  • Laissez infuser 24 h
  • Filtrez la préparation dans un chinois ou un torchon. Pressez bien les fleurs pour exprimer tout le jus.
  • Ajoutez 1 kg de sucre (Certaines recettes prévoient 2 kgs mais ça m’a paru, trop. Cela aurait peut-être permis de gélifier la préparation plus vite), le jus du citron et l’agar agar
  • Portez le tout à ébullition et faites laissez bouillir 10 à 15 mn,  en remuant.
  • Vérifiez que votre gelée est prise en laissant tomber une goutte sur une assiette: la goutte ne doit pas couler lorsque vous penchez l’assiette.
  • Mettez en pots ébouillantés, couvrez et retournez les pots pour stériliser le couvercle.

 

GATEAU DE PAIN AU BAIES DE SUREAU

Le sureau, je l’ai dit dans mon article précédent, http://www.jecuisinesauvage.fr/2017/08/13/roti-de-porc-au-serpolet-et-sauce-au-sureau , est un arbre merveilleux, qui nous gâte de ses fleurs et de ses fruits, aussi bons les uns que les autres et dont la déclinaison culinaire est infinie.

Après vous avoir proposé une délicieuse sauce salée sucrée qui se marie avec de multiples viandes, voici le secret d’un gâteau de grand-mère, que mes enfants adorent (et moi aussi mais j’essaye de ne pas trop en manger 🙂

C’est un gâteau que j’ai découvert il y a quelques années, à base de pain rassis, inspiré d’une recette de la maman de mon compagnon. Parfois nous le mangeons seul, parfois j’y mets des fruits de saison. Il se marie avec ce que vous voulez, aujourd’hui ce sera les fruits de sureau noir. J’y ai déjà mis des pommes ou des poires, mais je le vois bien avec des cerises.

Pour cueillir les fruits de sureau, prenez ceux qui sont bien noirs et brillants. Armez vous de patience pour les égrener, et d’un tablier pour éviter de vous salir: les fruits teignent tout en bleu.

Ingrédients (pour un gros gâteau)

  • 200 à 300 g de baies de sureau
  • l’équivalent d’une baguette de pain rassis
  • 1/2 litre de lait (ou plus, pour faire ramollir le pain)
  • 2  sachets de sucre vanille
  • 5  oeufs
  • 130 g de sucre en poudre
  • beurre pour le moule
  • facultatif: 50 g de raisins secs, 1 petit verre de rhum, 1càs de cannelle. Je ne mets pas ces ingrédients pour ma part, car mes enfants ne sont pas fans et ce sont tout de même eux qui en b… mangent la plus grande partie!

Préparation:

  • Faites préchauffer votre four sur 200°
  • Coupez ou cassez le pain en gros morceaux. Évitez si possible le quignon, trop dur
  • Faites bouillir le lait , ajoutez le sucre vanille et versez dans un saladier.
  • Mettez le pain à ramollir dans le lait chaud.
  • Quand il est ramolli, mélangez et écrasez le pain à la fourchette. Vous devez obtenir une bouillie à peu près homogène , prenez le temps qu’il faut pour que le pain ramollisse en fonction de sa dureté au moment où vous préparez la recette. Si vous avez l’impression qu’elle est trop liquide, essorez (moi j’aime bien comme ça, ça ressemble à du clafoutis après cuisson)
  • Ajoutez les baies de sureau
  • Beurrez un moule à manqué et versez-y la préparation
  • Enfournez environ 30 mn (vérifiez la cuisson avec la pointe d’un couteau)

Dans la mesure où le pain rassis est rarement entier, il est parfois difficile de savoir ce que « une baguette » signifie. Je fais en général cette recette un peu au pifomètre, n’hésitez pas à goûter et adapter les dosages en fonction de vos goûts et de la quantité de pain dont vous disposez.