PAIN D’AUTOMNE GOURMAND AUX NOIX, NOISETTES, RAISINS SECS ET BAIES D’ARGOUSIER

L’an dernier la récolte des fruits , y compris sauvages, en Alsace était exceptionnelle. J’ai cru que c’était pareil partout et me suis demandée pourquoi le prix des fruits dans le commerce restait aussi élevé. Et puis, un détour chez des amis à Rennes durant nos vacances m’a fait prendre conscience que ce qui était vrai chez nous ne l’était pas ailleurs: pas un seul fruit chez eux!  Je suppose que cela dépendait du degré de maturité des fleurs ou fruits au moment des gelées printanières de 2018.

Cette année on est loin des récoltes record de l’an passé. La pluie du printemps avait, par contre donné de magnifiques fleurs, avant que tout ne flétrisse avec la canicule et la sécheresse.

Bref, tout ça pour dire (vous admirerez l’introduction 😉 , que j’ai encore un plein panier de noix de l’an passé et quelques noisettes. Je me suis enfin décidée à les ouvrir et à les mettre en pot pour les utiliser plus facilement (mon fils qui cuisine parfois aussi a la flemme et préfère en acheter, ce qui m’a décidée à m’y coller).

Ça m’a donné envie de chercher une idée de recette pour les utiliser, parce que oui, les noix sont sauvages, ainsi que les noisettes, en tout cas les miennes!  Et comme j’ai ramené de la Baie de Somme des baies d’argousier séchées, j’ai eu envie de tout mélanger dans un gâteau ou un pain. J’ai choisi ce dernier, que j’ai réalisé dans ma machine à pain, mais je vous donne la recette pour le faire manuellement,  ce ne sont pas les mêmes quantités que pour ma machine à pain. Si vous utilisez une MAP, référez vous aux quantités indiquées pour le pain aux noix

Par contre, comme ce n’était pas prévu, je n’avais pas de farine complète sou la main, qui se marierait sans doute mieux avec le mélange. Et je n’ai pas mis de sucre, qui existe parfois dans ce type de recettes.

C’est un pain qui se mange avec de bonnes confitures (d’argousier, de sureau ou de mûres  en ce moment pour moi, miam), en en-cas régénérant pour les moments de sport ou même avec des figues et du foie gras, puisqu’il n’est pas trop sucré.

Ingrédients:

  • 300 grammes de farine complète
  • 200 grammes de farine blanche
  • 1 cube de levure fraîche de boulanger ou 1 sachet de levure 
  • 30 cl d’eau tiède
  • 1 pincée de sel
  • 1 poignée de noix
  • 1 poignée de noisettes
  • 1 poignée de raisins secs
  • 1 poignée de baies d’argousier

Préparation:

  • Nettoyez les baies d’argousier
  • Concassez grossièrement noix et noisettes, réhydratez les raisins
  • Dans un petit bol, versez votre levure (uniquement si vous utilisez de la déshydratée) et mélangez-la avec 2 cuillères à soupe d’eau tiède. Laissez reposer environ 10 minutes jusqu’à ce qu’elle fasse des petites bulles de fermentation.
  • Dans un saladier (ou au robot), mélangez les farines.
  • Ajoutez la levure et l’eau très progressivement et commencez à pétrir (à la main ou au robot).
  • Quand vous commencez à avoir un peu d’homogénéité, ajoutez le sel. Pétrissez progressivement pour incorporer tous les ingrédients. Incorporez ensuite les noix, noisettes, argouses et raisins.
  • La pâte ne doit pas coller à la main et être très élastique
  • Formez une boule, recouvrez votre saladier de farine et déposez-y la boule de pain. Couvrez de film étirable et laissez lever 1h dans un endroit tiède (sur le dessus d’un radiateur par exemple)
  • Au bout d’1h, la pâte doit avoir doublé de volume.
  • Pétrissez-la à nouveau sur un plan de travail fariné afin d’en chasser l’air, on appelle cela « dégazer ». Formez ensuite une belle boule de pâte que vous déposez sur un papier cuisson sur la plaque du four.
  • Mouillez avec un peu d’eau la pâte, et faites y de jolies entailles avec un couteau aiguisé. Farinez et laissez lever de nouveau une heure.
  • Allumez votre four thermostat 230°
  • Faites cuire environ 30 mn (baissez si la croûte brunit trop)

SALADE DE CRABE AUX NOISETTES

J’avais ramassé l’autre jour assez de noisettes pour me faire plaisir en plus de la merveilleuse crêpe aux pommes et noisettes dont vous trouverez la recette sur le site.

Le même soir, parce qu’il pleuvait et que nous étions, mes fils et moi, partis pour une après midi cuisine, je nous ai fait une délicieuse salade légère.

Elle est prévu à l’origine pour être une entrée mais j’y ai ajouté des crevettes pour la rendre plus gourmande.  Si vous souhaitez en faire un plat principal, il est possible des mettre des tomates, ou tout autre légume  ou céréale, qui ne tuera pas la douce saveur des poires et du crabe.

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 1 boite de chair de crabe
  • de la salade (j’ai pris du mesclun)
  • 4 càs de noisettes
  • 1 demi branche de céleri
  • 2 poires
  • 1 oignon rouge
  • 1 càs de persil
  • 2 càs de citron
  • 2 càs d’huile d’olive
  • sel, poivre
  • Crevettes, tomates cerises  (facultatif)

Préparation:

  • Ouvrez les noisettes, concassez les grossièrement et faites les griller quelques minutes. Réservez
  • Emincez  finement le céleri, les poires, l’oignon. Hachez le persil

 

 

 

 

 

  • Mélangez tous les ingrédients, assaisonnez avec l’huile, le citron, le sel et le poivre à votre convenance
  • Déposez ce mélange sur un lit de feuilles de salade.
  • J’y ai ajouté des fleurs de capucine pour la couleur. J’aime bien leur goût et j’en ai plein le jardin.

Bon appétit!

AUMONIERE DE POMMES, NOISETTES ET CARAMEL A LA FLEUR DE SEL

Rentrée de vacances en Normandie où je n’ai pas pu cuisiner faute de matériel suffisant dans ma location, j’ai repris mes pérégrinations autour de chez moi pour cueillir et ramasser ce que je trouve comme plantes sauvages.

Malheureusement en Alsace, après presque deux mois de canicule, toutes les plantes vertes sont grillées! Par contre, et pour mon plus grand bonheur, la saison des fruits a démarré, et en avance en raison de la chaleur.

Ici les arbres et arbustes croulent sous le poids des fruits, je n’ai presque jamais vu ça.

En me promenant, j’ai trouvé des noisettes tombées par terre dans les rues proches de chez moi. Je me suis étonnée de les voir là, plus personne ne les ramasse? Où sont les enfants gourmands? Petite, et même plus tard, nous guettions le mûrissement des noisettes et le cassions avec les dents ( pour les plus courageux ) ou avec des pierres. Quel délice!

Tant mieux pour moi qui m’en suis mise plein les poches et le sac à dos.

J’ai cueilli des pommes aussi, sur les arbres de la commune où personnes ne les ramasse et où elles pourrissent par terre. Me voilà donc rentrée avec mes trésors, qu’en faire? Encore une fois, c’est le site « mon chalet en Morvan », riche de recettes délicieuses, qui m’a donné la réponse. Voici donc un délicieux dessert facile à faire et original.

 

 

Pour la partie caramel, j’avais rapporté du caramel au beurre salé de Normandie « pour mettre sur les crêpes » à la demande de mes fils (ça doit se trouver dans le commerce n’importe où pour ceux qui n’ont pas envie de faire le caramel eux-mêmes).

Il s’est mis à pleuvoir cet après-midi, pour la première fois depuis des mois. Un vraie pluie bénéfique pour la terre, fine et continue.  Mes (très grands) fils étaient là,  disponibles pour une fois tous les deux, entre les boulots d’été et la rentrée. Quand j’ai parlé de crêpes, ils ont tout de suite  proposé de m’aider … à les manger surtout!  Petite heure de cuisine commune bien sympathique en tout cas.

Comptez environ 50% de déchets pour les noisettes (coque, noisettes avec habitant, etc…). Pour la recette il faut donc une jolie récolte.

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 4 crèpes (à faire ou à acheter dans le commerce)
  • 2 pommes
  • 2 noix de beurre
  • 100 g de sucre en poudre
  • 5 c à soupe de noisettes concassées
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 25 cl de crème fleurette

Préparation:

  • Pelez et émincez finement  les pommes
  • Faites les cuire quelques minutes à la poêle dans un peu de beurre, réservez. elles doivent être tendres.
  • Concassez les noisettes et  faites les griller à la poêle
  • Pour le caramel:
  • Mélangez le sucre et le beurre dans une casserole et faites blondir. Ajoutez les noisettes dans la préparation.
  • Ajoutez la crème et battez le tout pour bien mélanger
  • Ajoutez la fleur de sel puis les pommes. Mélangez délicatement
  • Etalez les crêpes, et déposez le mélange pommes, noisettes, caramel au centre en un petit tas. Fermez avec un joli ruban ou de la ficelle.

 

 

 

 

 

Servez tiède (pour les très gourmands, vous pouvez ajouter de la glace à la vanille)

 

RISOTTO AUX ORTIES, CEPES ET NOISETTES

Voilà encore une recette de risotto qui ravira les pailles des amateurs, après celle du risotto au plantain. http://www.jecuisinesauvage.fr/2017/06/30/risotto-au-plantain/

En ce moment c’est la météo qui détermine mes choix de cuisine, et non pas les plantes que l’on trouve en abondance. Hier je me suis promenée dans  un coin de forêt et j’y ai trouvé des alliaires, des fleurs de robinier, du lierre terrestre, du trèfle, et d’autres encore. Mais c’est la pluie et la baisse des températures qui m’a donné envie de cuisiner du « chaud ».

Les orties de mon jardin repoussent après un premier étêtage, et ont donc la maturité voulue pour les cuisiner. (On peut aussi utiliser la « tête » des orties, les petites feuilles du haut). Les orties trop anciennes sont trop amères, c’est pourquoi il ne faut utiliser que les jeunes feuilles.

Dans la recette qui suit, trois ingrédients sont « sauvages »: les orties bien sûr mais aussi les cèpes et les noisettes. La saison de cueillette est différente pour les trois, il faudra donc ruser et utiliser les uns ou les autres séchés.

Actuellement ce sont les cèpes et les noisettes, à la fin de l’été on pourra utiliser des orties séchées (ou, si l’on dispose d’un jardin, couper régulièrement les orties pour cueillir les jeunes repousses) pour refaire cet excellent risotto.

 

 

 

 

Je vous ai mis une autre photo que la mienne en présentation car le mien était nettement moins beau! 🙂

Ingrédients pour 4 personnes:

  • 350 gr. de Riz Arborio pour risotto
  • 3 cuillères d’Huile d’Olive
  • 1 petit oignon
  • 1 saladier de feuilles d’ortie
  • 1  petit saladier de cèpes
  • 100 g de noisettes
  • 2 litres de bouillon de légumes
  • 1 verre de vin blanc
  • 10 cl de crème fraiche
  • Parmesan râpé à volonté
  • Beurre
  • Sel, poivre

Préparation:

  • Lavez les orties, coupez les grossièrement et faites les blanchir dans l’eau bouillante (attention ça pique, servez vous de gants!)
  • Lavez et coupez vos cèpes en lamelles s’il sont frais, faites les tremper s’ils sont séchés. Coupez grossièrement vos noisettes
  • Égouttez-les orties
  • Hachez votre oignon et faites le blondir dans l’huile d’olive. Ajoutez les orties et faites revenir quelques minutes.
  • Réservez.
  • Remettez un peu d’huile dans la poêle sans la nettoyer et ajoutez le riz. Laissez le devenir translucide en remuant régulièrement.
  • Ajoutez alors le vin, puis le bouillon chaud par louches (le liquide doit être absorbé par le riz entre chaque ajout), et ce autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que le riz devienne moelleux (presque une heure pour moi). Ajoutez encore du bouillon si la quantité indiquée ne suffit pas.
  • En fin de cuisson, ajoutez les orties, les cèpes et les noisettes grossièrement concassées. Remuez encore quelques minutes. Ajoutez la crème fraîche, laissez chauffer.
  • Servez accompagné d’un bol de parmesan râpé.

Bon appétit!!

 

 

 

CRUMBLE DE BUTTERNUT AUX NOISETTES SAUVAGES

J’aime beaucoup les butternut que j’ai découvert l’an dernier seulement. Il faut dire que ça ne doit pas faire très longtemps qu’ils sont de retour sur nos étals avec d’autres légumes oubliés.

J’aime ces légumes retrouvés, doux et sucrés, comme le panais, le potimarron ou le butternut. Ils ont la saveur et la couleur de l’automne, quand, après la fraîcheur des salades, notre palais a envie de plats plus « cocooning ». Alors, quand ma collègue m’a proposé des graines pour en planter dans mon mini- potager, je n’ai pas hésité. Du coup, comme il n’y avait pas de place pour ces grandes plantes qui s’étalent, j’ai dû racheter un carré potager.

Et chouette, j’en ai eu trois qui sont arrivés à maturité, dont un qui s’est invité chez le voisin,  assez content d’ailleurs de pouvoir bénéficier de mes légumes sans avoir à se casser le dos à désherber (il a eu un potager pendant des années mais des soucis de santé l’ont découragé).

Donc, sachant que c’était le moment de ramasser/ cueillir mes butternut, j’ai cherché avec quoi vous le proposer.  J’ai trouvé un bon crumble aux noisettes.

Et c’est là que je me suis posée pour la nième fois la question suivante: est ce que ce type de fruit est « sauvage  » ou pas? Est-ce que je suis dans l’objet de mon blog ou pas?  Objet qui est de vous proposer des recettes de plantes sauvages?

Ma gourmandise a décidé que oui.

Dans les plantes sauvages il y en a des connues (ail des ours, plantain, pissenlit, coquelicot) même si on ne les cuisine pas, des peu connues, et des très classiques qu’on cuisine souvent. Mais cela reste des plantes sauvages qui ont tout à fait leur place ici.

La noisette, comme la myrtille ou la mûre, en fait partie. Elle est entrée dans les mœurs sous forme de noisette en poudre pour gâteau et qui se souvient qu’elle est avant tout un fruit qu’on cueille sur du noisetier? Ah le plaisir de les cueillir, de tenter de les casser avec les dents et de finir par les décortiquer avec une grosse pierre avant de les croquer!

Je trouve que les plantes et fruits qu’on cueille ou qu’on ramasse soi-même ont un autre goût. Réel certainement, car frais, et dans notre tête aussi, où se mêlent le plaisir de la balade, et de la cueillette.

Dimanche dernier, nous étions partis dans les Vosges pour aller voir une exposition et nous nous sommes arrêtés en route dans un chemin à noisetiers. J’ai cueilli avec plaisir mes premières noisettes de la saison.  Elles avaient un goût d’enfance…

Pour ce crumble que j’ai fait hier soir, il vous en faudra une bonne poignée. J’ai oublié de les peser avant de les décortiquer dimanche (ajoutez ce temps à la recette) mais il vous en faut au moins 200 g pour les 100 g nécessaires. Mais comme pour d’autres recettes, celle-ci peut se faire avec des noisettes en poudre toutes prêtes.

Ingrédients:

Pour le crumble:

  • 100 g de noisettes
  • 100 g de parmesan
  • 100 g de beurre

Pour la purée de butternut:

  • 1 butternut
  • 3 échalotes
  • 1 bouquet garni
  • 15 cl de crème fraîche

Préparation

  • Décortiquez et hachez les noisettes
  • Réduisez le parmesan en poudre
  • Faites fondre le beurre au micro onde
  • Pelez (ou pas selon les écoles, mais pour ma part j’enlève la peau) le butternut
  • Coupez le en cubes.
  • Faites le cuire à la vapeur 20 mn (ou 10 mn à la cocotte minute)
  • Pendant ce temps, préparer le crumble en mélangeant les ingrédients 
  • Dans une poêle, faites revenir les échalotes finement émincés dans un peu d’huile d’olive.
  • Ajoutez le bouquet garni puis le butternut cuit et débarrassé de son eau. Laissez cuire à feu doux et assaisonnez à votre goût, de sel de poivre et de muscade
  • Ajoutez la crème fraîche liquide et mélangez bien le tout pour en faire une purée grossière
  • Versez la préparation dans un plat à gratin, recouvrez du crumble.
  • Mettre au four 15 mn, à 180°C à chaleur tournante et gril.

On s’est régalés!