GELEE ( CONFITURE) SURPRISE AUX PLANTES AROMATIQUES SAUVAGES

Confinement jour je ne sais plus combien, 20 je crois (on se croirait dans un film de science fiction même si, hélas, ce n’est pas le cas).

Comme tout le monde ou presque, j’ai rangé des placards. J’y ai retrouvé des petits pots de gelée achetés à l’automne dernier lors d’une journée d’exposition des artisans et commerçants de mon village et que j’avais oubliés. C’était de la gelée de thym et de la gelée de lavande. Je n’y avais jamais goûté et j’ai adoré!

C’est liquide comme du miel , à mélanger avec du salé. Ou pas. D’ailleurs, dès que je pourrai aller faire les courses, je prendrais de quoi vous proposer une petite recette.

Bref, j’avais envie de sucré, de gâteau, de je ne savais pas trop bien quoi. Alors comme souvent j’ai zoné sur le net et je suis tombée sur une idée de « gelée à tout », parfaite pour une période comme celle-ci où il faut cuisiner avec ce que l’on trouve.

Vous pouvez utiliser ce que vous voulez, ce que vous trouvez dans le jardin, dans la nature pendant vos sorties ou dans vos placards, sauvage ou non. L’idée est de mélanger les arômes . Vous pouvez prendre du thym sauvage (ou du serpolet), de la menthe sauvage, du lierre terrestre, de la lavande, de la verveine sauvage, de la verveine citronnée, etc… Vous pouvez y ajouter des fleurs pour infusion (lavande, rose, …), de la mélisse, du romarin… (attention toutefois à ne pas y mettre de l’alliaire ou de l’ail sauvage, quoique…).

Ces gelées se marient avec du salé (chèvre frais), ou du sucré

Faites des petites quantités , car ce sera la surprise, sauf si vous ne prenez qu’une seule sorte de plantes, mais c’est moins rigolo.

Ingrédients (2 pots):

  • 1 bouquet de plantes sauvages et /ou de plantes aromatiques cultivées (j’ai pris ce que j’ai trouvé chez moi : du lierre terrestre, de la mélisse que j’avais planté je ne sais plus quand, de la lavande et du romarin séché de cuisine)
  • 1 ou 2 clous de girofle (pour un peu corser le goût)
  • 1/2 l d’eau
  • 500 g de sucre
  • 1 sachet d’agar agar (ou plus si vous préférez plus ferme)

Préparation: 

  • Lavez bien vos cueillettes
  • Coupez les racines et branches trop grosses et amères
  • Mettez vos plantes (et si vous souhaitez les clous de girofles) dans l’eau sucrée et faites bouillir 10 à 15 mn
  • Enlevez les clous de girofle et laissez infuser toute la nuit
  • Le lendemain filtrez et prélevez un peu de l’infusion que vous mélangez à l’agar agar. Versez ce mélange à nouveau dans l’infusion
  • Faites bouillir 2 mn et mettez en pot.

Bon appétit!

CARRES DE PRINTEMPS AUX FLEURS SAUVAGES

Confinement jour 5

Encore une petite recette printanière (parce que c’est le printemps, même si nous sommes confinés), que j’ai la chance de pouvoir réaliser avec les fleurs de mon jardin.

Ce ne sont pas vraiment des fleurs sauvages, je reconnais (quoique mes primevères poussent toutes seules et se ressèment un peu partout dans le gazon), mais cette recette, vue dans le dernier magazine « Avantages », m’a tapé dans l’oeil par son originalité et le plaisir de yeux qu’elle m’inspire. Se faire plaisir en ces temps est plus important que jamais. Elle peut se réaliser avec les pensées sauvages, des violettes, des pâquerettes, ce que vous trouverez  de petit, plat, de joli et coloré.

C’est la première fois que je travaille les feuilles de riz et j’avoue que ce n’est pas facile. Ça colle ou ça se déchire, il ne faut pas être trop regardant sur l’aspect des carrés au début. Cette recette demande un peu de patience (coupage très fin des crudités, pliage des feuilles de riz), mais le résultat est vraiment sympa. et, en plus d’être bon, il est joli à l’oeil et moi ça me fait du bien au moral.

Ingrédients:

  • Carré frais type Gervais (j’ai pris des petits)
  • Feuilles de riz (une par carré)
  • Crudités:  carotte,  radis, concombre (il n’en faut pas beaucoup)
  • Fleurs (une ou deux par carré)
  • Assaisonnement: citron, vinaigre de riz, nuoc mam, menthe

Préparation:

  • Préparez un plat creux avec de l’eau chaude, suffisamment grand pour accueillir une feuille de riz
  • Coupez vos crudités en fines lamelles
  • Coupez les tiges des fleurs à ras de celles-ci.
  • Trempez une feuille de riz dans l’eau chaude 30 secondes (pas moins sinon ça ne se travaille pas, pas plus sinon ça se déchire)
  • Posez-la sur une surface plate
  • Disposez les crudités et les fleurs, face contre la feuille, au centre
  • Posez un carré de fromage par dessus
  • Repliez la feuille de riz pour envelopper le fromage comme vous pouvez, (personnellement j’ai un peu coupé la feuille autour des fromages car elles sont trop grandes, mais ça dépend de la taille des carrés que vous aurez pris)
  • Laissez un peu reposer au frais.
  • Faites une petite sauce acidulée avec du citron, du vinaigre de riz, de la menthe et du nuoc mam (mélangé un peu au pif pour moi). Il faut ce piquant pour compenser le côté doucereux du fromage et de la feuille de riz.
  • Bon appétit!

 

 

 

SALADE MELANGEE AUX FLEURS DE BOURRACHE

Jour 2 de confinement.

Que faire chez soi sinon un peu de cuisine, pour redécouvrir le plaisir des saveurs maison?

Si, comme moi, vous avez la chance d’avoir un jardin où vous pouvez aller piocher des plantes sauvages, (ou un gentil voisin chez lequel je suis allée chiper des fleurs de bourrache bleues- les miennes sont blanches), ou même la possibilité d’avoir des espaces sauvages autour de chez vous, alors rien n’est perdu!

Chercher des recettes, les faire, les écrire, c’est super comme occupation pour moi ! Bon, d’accord, il faut avoir les denrées nécessaires sous la main, mais j’ai laissé passer la folie dans les magasins depuis quelques jours, et j’espère pouvoir me ravitailler sans stress vendredi comme je le fais habituellement… Sinon, je commanderai, no souci!!

Bref, il fait beau, j’ai encore des trucs frais dans mon frigo, j’ai des envies de salades (non je ne mangerai pas que des pâtes!)

De plus, depuis que j’ai découvert le nombre impressionnant de fleurs qui se mangent j’ai tendance à en mettre partout, c’est tellement joli et appétissant!

La salade que je vous propose peut être modifiée en fonction de ce que vous avez dans le frigo, mais, comme les fleurs de bourrache ont un petit goût poivré/ iodé, elles se marient mieux avec poissons et crevettes. Je n’avais pas ces dernières mais il me restait du saumon (d’un restaurateur voisin qui déstocke pour ne pas tout perdre, faut se faire plaisir en aidant ceux qui en ont besoin) et voilà ce que ça donne.

Ingrédients:

  • 1 boule de mozzarella
  • 2 tomates
  • 1/2 concombre
  • saumon fumé ou crevettes (j’y ai aussi mis des surimis qui traînaient dans le frigo, même si je sais que ce n’est pas vraiment de la nourriture, mais ça faisait du volume et il fallait les manger)
  • Ciboulette (ou ciboulette sauvage pour moi)
  • Une poignée de fleurs de bourrache
  • Huile d’olive, jus de citron ou vinaigre (chez moi chacun met ce qu’il aime), sel, poivre
  • Facultatif: graines de courge ou de chia

 

Préparation:

  • Lavez les fleurs de bourrache
  • Coupez tout en petits morceaux, (les concombres en jolies lanières avec un économe ou une mandoline), mélanger, ajoutez votre vinaigrette, disposez vos fleurs par dessus c’est prêt!!
  • (Facile non? )

 

TARTIFLETTE A L’AIL SAUVAGE

Entre pluies et tempêtes qui se succèdent cette année, la nature a du mal à pousser. Une balade cet après-midi, le nez au ras du sol, m’a confirmé que le printemps arrive mais n’est pas encore là.

Ce que j’ai vu: des centaines de pâquerettes (ça se mange aussi), des fleurs de véronique, quelques violettes, de la pimprenelle.

Et puis, de la ciboulette sauvage ou ail sauvage (à en pas confondre avec l’ail des ours)

Je vous mets une vidéo de Christophe de Hody, du Chemin de la nature, qui explique très bien comment le reconnaître: ail sauvage

Hier soir j’avais envie d’une tartiflette. Ça fait longtemps que je n’en n’ai pas fait, et la météo se prêtait bien à un plat réconfortant (très réconfortant même, aïe les hanches ). Normalement on met des oignons mais je ne les supporte pas. Alors, pour donner du goût, je me suis dit que ces petites feuilles vertes au bon goût aillé feraient aussi bien le job, et ça a été le cas!

Ingrédients:

  • 1 kg de pommes de terre
  • 1 poignée de ciboulette
  • 1 reblochon
  • 200 g de lardons
  • 15 cl de vin blanc sec
  • 1 noix de beurre
  • 1 c. à s. de crème fraîche

Préparation:

  • Epluchez les pommes de terre , coupez-les en tranches fines et  plongez-les dans de l’eau bouillante salée pendant 10 min (elles sont assez cuites quand le couteau les transperce sans les casser).
  • Égouttez-les et réservez.
  • Faites revenir les lardons à la poêle, versez le vin blanc et laissez cuire  jusqu’à ce que l’alcool soit évaporé.
  • Disposez la moitié des pommes de terres dans un plat allant au four et beurré, puis les lardons, la ciboulette et la deuxième moitié des pommes de terres.

  • Coupez le reblochon en deux horizontalement, et disposez les deux moitiés sur les pommes de terres, croûte au dessus. Poivrez.
  • Ajoutez la crème fraîche
  • Faites cuire environ  30 mn à 180° (vérifiez la cuisson, qui dépend de la pomme de terre et de se « précuisson » )
  • Servez avec une salade

Bon appétit!

 

 

 

 

FEUILLETES AU PESTO DE PLANTAIN

Après ce très long entracte culinaire, beaucoup trop long je reconnais, me revoici. Le temps, les circonstances et l’hiver m’ont éloignée des plantes sauvages mais pas des fourneaux. L’Alsace a été particulièrement gâtée en pluie depuis septembre et, si je suis sortie quand même, c’était rarement pour cueillir des plantes sauvages. Il est plus que temps de s’y remettre!

Je ne veux pas décevoir les 1000 personnes qui me suivent sur facebook!

Hier nous avons fêté l’anniversaire de mon fils et, pour l’apéritif, j’ai fait des petits feuilletés qui sont partis à toute vitesse.

C’est simple comme bonjour si, comme moi, vous utilisez une pâte feuilletée toute prête. 

Pour la recette du pesto de plantain c’est par ici

Vous pouvez en faire quasiment toute l’année car cette plante se trouve facilement à peu près partout et toute l’année.

Ingrédients pour une vingtaine de feuilletés:

  • 1 pâte feuilleté rectangulaire
  • 1 petit pot de pesto
  • 1 jaune d’œuf

Préparation:

  • Etalez en fine couche le pesto sur toute la pâte, sauf un cm sur le bord le plus long.
  • Mouillez cette petite bande libre.
  • Roulez la pâte le plus serré possible, et collez bien la pâte sur elle-même. Filmez serré et mettez au réfrigérateur pendant 1/2h
  • Sortez du frigidaire, et coupez la pâte en petits tronçon de 5mm environ (rassurez vous ce n’est pas grave si ça ne ressemble pas à grand chose, ça reprendra une forme ronde en cuisant) et disposez les sur une plaque (sur du papier sulfurisé)
  • Cassez votre œuf et étalez le jaune sur les petits tronçons au pinceau
  • Enfournez à 180° pendant 10 à 15 mn jusqu’à ce que ce soit bien doré.

 

 

 

TARTE A LA CONFITURE DE NEFLES ET AUX FRUITS SECS

Voici en dessert ultra gourmand des temps d’hiver, pour se réchauffer le coeur et le corps par mauvais temps.

Avez-vous remarqué, vous aussi, que la cuisine d’hiver fait prendre 3 millions de calories rien qu’en la regardant?

Entre les petits sablé de Noël alsaciens (recettes gourmandes ici), le pain d’épices à la gelée de sureau ici, et autres gâteaux aux noix, miel, sucre, châtaignes et, bien sûr, cynorhodon, résister tient du parcours du combattant.

En tout cas, l’hiver est le temps de récolter les fruits sauvages qui sont meilleurs lorsqu’ils ont passé des gelées pour les rendre blettes, les nèfles et les cynorhodon (ou fruits d’églantiers). Vous trouverez plusieurs recettes dans ce blog.

Cette année, une copine m’a donné un pot de confiture des nèfles  qui poussent dans son jardin, et la grosse gourmande que je suis a cherché une recette pour l’utiliser autrement que sur ma tartine du matin. Voici le résultat de mes investigations.

 

Ingrédients:

Pour la pâte:

  • 250 gr de farine
  • 1  pincée  de  sel
  • 2 c à s  de  sucre poudre
  • 125 gr de beurre
  • 1 oeuf
  • un peu d’eau

Pour la garniture:

  • Confiture de nèfles
  • noix
  • amandes
  • noisettes
  • pignons
  • un  peu  de  beurre  fondu
  • un peu  de  sucre  poudre
  • (vous pouvez remplacer ces deux derniers ingrédients par un peu de miel par exemple)

Préparez la pâte:

  • Mélangez  les  ingrédients  et  amalgamez  avec  un  peu  d’ eau  pour  obtenir  une  belle  boule  de  pâte .
  • Réservez au frais

Préparez la garniture:

  • Concasser grossièrement les fruits secs
  • Faites fondre le beurre, ajoutez le sucre et mélangez bien avec les fruits secs. (ou faites légèrement fondre le miel et mélangez)

Pour la tarte:

  • Etalez votre pâte pour faire une grande tarte ou comme moi des petites
  • Foncez votre ou vos moules, et recouvrir de papier sulfurisé et de haricots (ou de n’importe quoi de lourd)
  • Faites cuire à blanc 20 mn à 180°
  • Ajoutez ensuite une bonne couche de confiture, et par dessus les fruits secs.
  • Remettez au four 10 à 15 mn pour faire dorer la garniture.

La tarte se déguste tiède ou froide,  et vous pouvez ajouter une boule de glace à la vanille par dessus pour les plus gourmands!