QUATRE QUART AUX NOIX ET AUX FRUITS DE BERCE COMMUNE

La première fois que j’ai entendu parler de la berce commune, sur les vidéos du Chemine de la nature, je me suis demandée ce que c’était que ce truc. Vraiment, c’est une plante dont je n’avais jamais entendu parler, au point que je pensais qu’il n’en poussait pas par chez moi. Je ne prétends et de loin pas connaître toutes les plantes même si ma connaissance s’enrichit au fil du temps, mais les noms semblent souvent familiers. Au moins pour les avoir vu passer dans des tisanes, des préparations, des conseils sur les plantes qui soignent etc. Mais la berce?

Et pourtant elle est si commune que cela en est comique. Elle pousse bien à côté de chez moi, et le long des chemins que j’emprunte.

Elle fait depuis peu les gros titres puisqu’une variété de la berce, la berce du Caucase, beaucoup plus grande que sa sœur comestible, et photosensibilisante, engendre de graves brûlures lorsqu’un imprudent la touche. Rassurez vous, la différence de taille entre la berce commune comestible et la berce du Caucase est vraiment énorme.

J’indique ici dans une autre recette comment reconnaître les berces.

Ce matin il faisait frais et j’avais envie de cuisiner. J’ai encore des noix ramassées par kilos l’an dernier et j’ai trouvé des fruits de berce encore verts (leur parfum est beaucoup plus puissant à ce moment là)

J’ai donc cassé et broyé mes noix, et écrasé mes fruits de berce, et…. miam!

 

 

ingrédients:

  • 4 œufs, les peser avec la coquille et cela donne le poids des trois autres quarts
  • même poids de sucre, de farine et de beurre
  • un bol de noix
  • 3 ombelles de fruits de berce débarrassés de leur tige
  • le zeste d’un citron (facultatif)

Préparation:

  • Pesez les œufs puis peser le même poids pour le sucre, le beurre et la farine.
  • Séparez les blancs des jaunes d’œufs.
  • Faites fondre le beurre et le laisser tiédir.
  • Dans un saladier et à l’aide d’un fouet, mélangez les jaunes d’œufs, le sucre en poudre et une pincée de sel jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  • Préchauffez le four à 200°C (th. 7).
  • Ajoutez le beurre fondu puis la farine. Mélangez.
  • Mixez les noix, les fruits de berce et le zeste de citron et incorporez les à la préparation.
  • Dans un autre saladier, montez les blancs en neige fermes puis ajoutez les délicatement au mélange précédent.
  • Versez la pâte dans un moule à cake beurré et fariné et mettez au four 15 mn à 200°C (th. 7) puis environ 25 à 30 mn (selon votre four) à 180°C (th. 6). ça embaume l’odeur d’agrume de la berce!
  • Vérifiez la cuisson en enfonçant la lame d’un couteau dans le gâteau : elle doit ressortir sèche.
  • Pour un goûter gourmand, tartinez de confiture de mûre ou de sureau!

 

CRUMBLE AUX PECHES ET BAIES DE SUREAU

Ça y est, les baies de  sureau commencent à mûrir. Et comme j’ai un arbuste à 200 m de chez moi (j’en ai planté un décoratif dans mon jardin mais il ne porte pas de fruits cette année), j’en profite à fond

Là c’est le tout début, et j’ai encore de la marge pour faire une cueillette plus conséquente pour faire de la confiture et /ou du sirop. En fonction de leur exposition, les fleurs puis maintenant les fruits ont maturé pendant presque 3 semaines, ce qui m’a permis de prendre mon temps pour les fleurs aussi.

N’hésitez pas à regarder mes autres recettes aux baies de sureau comme les muffins les sauces ou le pain perdu, il y a de quoi se régaler!

Ce dessert de saison se décline aussi à l’automne, si vous congelez des baies, pour un crumble pomme/prunes ou poires aux baies de sureau. Les différents fruits se marient fort bien entre eux.

 

Ingrédients:

  • 500 g de fruits : baies de sureau et pêches
  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre
  • 125 g de sucre roux
  • 50 g d’amandes en poudre
  • 1 pincée de cannelle

Préparation:

  • Lavez les baies de sureau dans 3 eaux vinaigrées,
  • Egrenez les délicatement
  • Pelez les pêches et coupez les en morceaux
  • Beurrez un grand plat ou plusieurs petits allant au four
  • Disposez les fruits au fond
  • Mélangez délicatement la farine, le sucre et le beurre ramolli (mais pas fondu), les amandes et la cannelle jusqu’à obtenir une pâte granuleuse
  • Disposez la pâte sur les fruits et aplanissez à peu près
  • Faites cuire 30 mn à 180 °

Pour les gourmands, une boule de glace vanille viendra agrémenter le tout.

VERRINE PECHES ET MURES SAUVAGES AUX SPECULOOS

Je suis encore dans ma période « mûres sauvages », et en me baladant autour de chez moi j’ai découvert des endroits de cueillette sympas. Du coup forcément j’en profite. D’autant que, selon leur exposition au soleil, elles ne sont pas mûres toutes en même temps ce qui me laisse un peu de temps pour y retourner.

J’ai donc bricolé un dessert léger et facile, qui se décline aussi pour les diabétiques ou pour les personnes qui souhaitent faire un régime, comme souvent mes desserts, puisque mon compagnon est diabétique de type 2. Le pauvre, regarder les autres manger des desserts n’est pas vraiment agréable et je teste plein de choses pour lui faire plaisir. Pour l’instant les glaces au sucralose ou d’autres mousses ou crèmes fonctionnent bien, même si le goût chimique du sucralose n’est pas top. Par contre les gâteaux ne lèvent pas, et personne n’a encore trouvé comment faire pour cela, y compris les pâtissiers qui proposent des gâteaux pour diabétiques.

Pour mon tiramisu qui n’en n’est pas un, il suffit de remplacer la cassonade par du sucralose Canderel en poudre, et les spéculoos très sucrés par des spéculoos Gerblé sans sucre ou des autres petits sablés sans sucre, de marque Karéléa ou Gerblé. Bien entendu la prise d’édulcorants doit rester exceptionnelle car on sait qu’ils ont quand même un effet sur l’insuline.

Ce dessert se prépare plusieurs heures avant de le servir

Ingrédients pour 4 :

  • 4 pêches
  • 1 grosses poignée de mûres
  • 250 g de mascarpone
  • 20 cl de crème fraîche
  • 50 g de cassonade (ou plus si vous aimez très sucré, moi j’avoue que depuis quelques années je diminue les portions de recettes d’environ 20 ou 30% et ça me va bien)
  • 4 spéculoos
  • 1 gousse de vanille

Préparation:

  • Pelez les pêches et coupez les en petits cubes
  • Lavez les mûres
  • Ecrasez les spéculoos en poudre avec un pilon ou un hachoir
  • Coupez la gousse de vanille en deux et récupérez les grains
  • Mélangez le sucre, la vanille et le mascarpone
  • Montez la crème en chantilly
  • Mélangez la chantilly avec le mascarpone
  • Au fond du la verrine, mettez un fond de spéculoos (gardez en un peu pour la décoration) puis des cubes de pêche, puis des mûres, puis l’appareil à base de mascarpone. Renouvelez.
  • Mettez au frais 3 ou 4 h
  • Au moment de servir, saupoudrez le dessus avec des spéculoos en poudre ( ne le faites pas avant pour qu’ils restent croustillants), et quelques mûres.
  • C’est frais et léger!

 

SALADE QUINOA, FETA, GRENADE ET LIERRE TERRESTRE

Aujourd’hui 40 degrés et un pic de pollution sont annoncés chez moi, pas de quoi donner envie de faire fonctionner sa plaque de cuisson ou son four! Par contre, à midi, une bonne salade acidulée et croquante me tente bien…

Trouver des idées de salades n’est pas toujours facile même si internet ou les livres regorgent d’idées, finalement nous cuisinons souvent la même chose, par habitude ou par goût.

Je crois que je n’ai jamais mangé autant de tomates, concombres ou carottes râpées! Mais, vous le savez, j’aime tester et découvrir, que ce soit en cuisine ou dans d’autres domaines.

Pour cette salade, il vous faudra quand même cuire votre quinoa, mais vous pouvez comme moi le faire aux premières heures du jour, avant que l’idée même d’allumer votre plaque ne vous donne chaud.

Et comme souvent, c’est mon jardin qui me donne des idées de recettes. D’ailleurs, le pourpier s’étale depuis quelques jours, chic, je vais pouvoir l’utiliser aussi. Pour l’instant c’est le lierre terrestre qui m’intéresse, lui qui pousse encore et toujours pour mon plus grand plaisir gustatif.

Dans cette salade la grenade et le lierre terrestre relèvent délicieusement le goût neutre du concombre et du quinoa. Le tout croque un peu sous la dent, miam…

 

 

 

 

Ingrédients:

  • 200 g de quinoa
  • 1 grenade
  • 100 g de feta
  • 1 concombre
  • 1 poignée de lierre terrestre
  • 2 cuillerées à soupe d’ huile d’olive
  • 1 citron
  • sel, poivre

Préparation:

  • Lavez le lierre terrestre dans trois eaux vinaigrées
  • Ciselez le.
  • Coupez le concombre en petits dés
  • Faites cuire le quinoa et refroidissez le
  • Egrenez la grenade
  • Coupez la feta en cubes
  • Mélangez le tout, ajoutez l’huile et le citron, et assaisonnez à votre convenance.
  • Mettez au frais avant de servir

 

Bon appétit!

 

 

SPRITZ BLANC OU SPRITZ A LA FLEUR DE SUREAU

Quand la mode s’empare des fleurs sauvages (ils ont pris celle que je préfère ça tombe bien), je ne peux que partager!

Ce n’est pas un cocktail nouveau semble-t-il mais il serait en passe de détrôner le spritz à l’apérol. Moi ça me va, j’adore la fleur de sureau.

Pour les jours chauds qui s’annoncent, voici un apéritif très frais, très délicat au goût, à consommer avec modération tout de même!

Si vous n’avez pas fait de sirop ou de liqueur de sureau, ce n’est pas grave, on en trouve en magasin (personnellement je n’en ai jamais acheté mais j’ai des amis qui en boivent, donc ça existe. Je devrais peut-être me renseigner auprès d’eux pour savoir dans quel type de magasin ils l’achètent, et d’ailleurs si quelqu’un lit jusqu’au bout n’hésitez pas à le mettre en commentaire!)

Ingrédients:

  • 4 cl de sirop de fleur de sureau
  • 6 cl de prosecco
  • 6 cl d’eau gazeuse

Préparation:

  • C’est simple, mélangez tout dans un grand verre
  • Ajoutez des glaçons
  • Décorez d’une tranche de citron ou d’orange

CARPACCIO DE COURGETTES, SAUCE A L’OXALIS ET MOZZARELLA

Connaissez-vous l’oxalis?

Cette petite plante, ou oseille sauvage, ressemble à l’état sauvage à du trèfle mais en plus délicat et plus fin. Vous en avez peut-être déjà vu sans y prêter attention.

Je crois que cette plante fait partie de celles que je connais depuis l’enfance. Et je me rends compte à quel point nous étions proche de la nature. Je ne situe pas exactement le moment où j’ai appris de quoi il s’agissait, colonie de vacances dans les Vosges ou séjour dans la maison de campagne que nous possédions? En tout cas je me souviens d’en avoir mâchonné, de cette délicate petite feuille au goût de citron, comme nous sucions les fleurs de trèfle très sucrées.

Bien plus claire que le trèfle, elle possède de très jolies feuilles en forme de coeur.

On en trouve également sous sa forme cultivée : rouge, elle est très décorative en pot ou plantée dans le jardin.

 

L’oxalis est digestive grâce à l’acide oxalique qu’elle contient et qui la rend toxique à haute dose. En mettre de temps en temps dans une salade ne vous rendra pas malade rassurez-vous! Son goût citronné en fait l’alliée des salades et des poissons, crue ou cuite.

C’est sur un sommet en Forêt noire que je l’ai trouvée en grande quantité ce jeudi. J’y étais montée pour tenter de trouver un peu de fraîcheur, par cette canicule qui sévit en ce moment. Elle pousse donc en montagne ou en plaine, et se plaît dans les sous-bois.

La recette que je vous propose est inspirée d’une recette de Leïla Martin, dont le blog Je vais vous cuisiner enchante nos papilles! J’ai détourné sa sauce à la menthe pour la remplacer par une sauce à l’oxalis, merci Leïla!

Ingrédients pour 2 grandes assiettes ou 4 petites:

  •  1 à 2 courgettes (selon la taille)
  • 1 à 2 càs de pignons de pin
  • 1 grosse poignée d’oxalis
  • 1 yaourt
  • 1 càs d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • 1 boule de mozzarella
  • sel, poivre

Préparation:

  • Laver les courgettes, ne les pelez pas.
  • Lavez les feuilles d’oxalis dans 3 eaux vinaigrées et hachez-les
  • Faites torréfier les pignons. Hachez l’ail.
  • Détaillez les courgettes en fines rondelles avec une mandoline. Disposez les joliment en cercle sur les assiettes.
  • Préparez la sauce au yaourt en mélangeant le yaourt, l’huile, l’oxalis, l’ail, le sel et le poivre à votre convenance. Si vous trouvez la sauce trop épaisse vous pouvez l’étendre avec un peu d’eau.
  • Versez doucement la sauce sur chaque assiette.
  • Mettez une demi boule de mozzarella au centre
  • Décorez avec les pignons torréfiés
  • Décorez avec des fleurs comestibles (mauve, pâquerette, rose, capucine, en ce moment) pour donner de la couleur à cette réalisation ( la couleur fait saliver)
  • Servez très frais