TARTELETTES AUX POMMES ET AUX FLEURS DE MAUVE

Les mauves sont en fleur depuis un moment chez nous en Alsace. Lorsque je me promène, j’aperçois leurs délicates fleurs mauve/rose se détacher dans les graminées ou prairies alentours.

Leur parfum délicat et leur jolie couleur rose se prêtent à de nombreuses préparation culinaires, notamment sucrées mais pas que. J’ai eu envie  de goûter une recette de tartelette aux pommes, et le mariage pomme/ mauve est exquis. Alors à vos fourneaux!

Armez vous de patience car les pétales de rose sont ultra léger, et il en faut pas mal pour faire 60 g!

Cette recette peut aussi être réalisée à l’automne, Il vous faudra alors fabriquer du sirop de mauve avec la recette suivante:

SIROP DE FLEURS DE MAUVE

Il vous suffira alors de napper vos tartes ou tartelettes avec ce sirop.

Ingrédients:

  • 1 pâte à tarte brisée (moi je préfère  sablée pour les tartes sucrées)
  • 60 g de fleurs de mauve
  • 3 grosses pommes reinettes
  • 100 g de sucre en poudre
  • 10 cl d’eau
  • le jus d’un demi citron

Préparation:

  • Réservez quelques belles fleurs pour la décoration finale.
  • Faites un sirpo de mauve avec environ 50 g de fleurs ciselée, jetées dans l’eau sucrée et citronnée au préalable.
  • Portez à petit bouillon pendant 20 minutes et laissez refroidir.
  • Foncezdes moules à tartelettes avec la pâte.
  • Etalez le sirop de mauves et recouvrez de pommes détaillées en lamelles.
  • Mettez  au four à 200°C durant 20 minutes.
  • Laissez refroidir et décorer de fleurs fraîches.

Dégustez, miam!

GNOCCHIS AUX FLEURS DE MAUVE

Le hasard fait bien les choses. Oui je sais, c’est assez banal comme entrée en matière, mais en l’occurrence c’est très vrai.

Je cherchais quelles fleurs ou fruits utiliser pour ma prochaine recette, n’ayant rien vu qui me saute aux yeux ou que je connaisse, puisque j’apprends encore tous les jours.

Et puis, vendredi, alors que je me rendais à la déchetterie mobile que notre mairie a décidé d’expatrier dans le nouveau complexe sportif un peu loin de chez moi, que je pestais contre les 35 degrés affichés à mon thermomètre de voiture et au fait de devoir tout faire toute seule, j’ai avisé sur la petite route champêtre un champ non clôturé plein de fleurs de mauves.

J’en ai vu des fleurs de mauves dans mes dernières pérégrinations, mais toujours au bord de la route, comme la chicorée ou le bouillon blanc, des fleurs qui me tendent les bras mais qui me narguent puisque, polluées, elles sont immangeables, et qu’accessoirement ce sont des endroits où on ne peut pas s’arrêter.

Et là, à portée de main, un champ, entre celui des vaches, et celui des moutons, plein de jolies fleurs mauve clair! youpi! Du coup, j’ai oublié la température, et ma mauvaise humeur.

Je suis donc retournée les cueillir hier, (et si j’avais eu le temps j’en aurais pris plus pour refaire du sirop).

De retour à la maison je n’ai eu qu’à enlever les parties vertes quand je n’avais pas pris que les pétales. C’était un vrai plaisir de mettre les mains dans toutes ces fleurs, la douceur des pétales est une sensation que j’adore, avec une odeur subtile et agréable.

J’ai décidé de tester des gnocchis aux fleurs de mauve que j’ai trouvé sur le site « Petite cuillère et charentaises ».

Pourquoi mettre des fleurs de mauve dans des gnocchis me direz-vous?

Parce que c’est joli, c’est original (vous serez sans doute les seuls à servir ces gnocchis à vos invités), et surtout parce que mélanger des plantes sauvages à nos recettes permet de bénéficier de tous leurs bienfaits. Les plantes sauvages, je l’ai dit, sont les seules à n’avoir jamais subi de modification génétique de la part de l’homme et sont des véritables concentrés de vitamines et de propriétés médicinales, bien plus que les légumes bio. On les trouve d’ailleurs assez facilement séchées dans les herboristeries où elles sont vendues pour cela. Alors, puisque la nature est à notre disposition, pourquoi acheter? La mauve est reconnue pour ses propriétés apaisantes: toux, gorge irritée, voies respiratoires. Elle apaise les peaux sensibles, a des vertus digestives et d’autres que vous trouverez ici : http://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/mauve.htm

Bon, mes gnocchis n’étaient pas au top, parce que je n’ai pas respecté les proportions et que mes pommes de terre n’étaient peut-être pas de la bonne variété (si certains savent en faire, merci de me donner leur recette en commentaire) . Légèrement revenus à la poêle, je pense qu’ils seront meilleurs!!

Vous pouvez préparer ces gnocchis en hiver avec des fleurs de mauves séchées.

Ingrédients pour 4:

  • 650 g de pommes de terres à chaire farineuse
  • Deux grosses poignées de fleurs de mauve fraîches (ou une petite de fleurs séchées) + un peu pour la décoration
  • 1 petit oeuf (s’il est grand, n’utilisez que le jaune)
  • 150 g de farine  (plus la farine pour le plan de travail)
  • Sel
  • parmesan

Préparation:

Faites cuire les pommes de terres (avec leur peau préalablement lavée à l’eau claire) dans un grand volume d’eau salée.
Lorsqu’elle sont bien cuites, égouttez- les, épluchez-les puis écrasez-les tout de suite (elles doivent être encore bien chaudes) en purée. Déposez le tout sur un plan de travail farinée et laissez refroidir.
Formez une fontaine au milieu de la purée de pomme de terre et y verser la moitié de la farine, les fleurs de mauves, l’œuf et mélangez bien le tout.
Si les fleurs sont fraîches, plongez les quelques secondes dans l’eau bouillante puis  égouttez-les avant de les ajouter à la préparation. Salez puis mélangez à nouveau. Ajoutez le reste de la farine petit à petit en mélangeant bien (cela permettra de contrôler la quantité de farine et la texture des gnocchi). Formez une pâte homogène.
Coupez une petite partie de la boule de pâte et formez un serpentin de l’épaisseur d’un doigt. Les découper en petits bouts d’environ 1 cm de longueur.
Farinez-les et  disposez-les les uns à côté des autres.
Dans une casserole, portez un grand volume d’eau à ébullition, salez et  versez les gnocchi. Dès qu’ils remontent à la surface, ils sont cuits et peuvent être retirés de la casserole à l’aide d’un écumoire (pour ne pas les écraser).
Saupoudrez-les de parmesan. Je les ai accompagné de jambon, tout simplement, mais ils se marient avec d’autres viandes.
Bon appétit

 

SIROP DE FLEURS DE MAUVE

La mauve sylvestre fait partie de ces fleurs délicates que l’on a envie de cuisiner et qui ont un goût agréable, comme le bouillon blanc, le sureau, la lavande, etc…

Dans la famille des mauves, on trouve d’autres espèces, comme la guimauve, le lavater et la rose trémière, toutes comestibles.

Facilement reconnaissable, sa fleur est composée de cinq pétales en forme de cœur striés de 3 stries plus foncées. Elle pousse dans les champs, en touffes, en plaine et en montagne.

Pour la cueillir, comme pour les autres fleurs, pincez les pétales avec les doigts et tirer doucement.

Dimanche dernier, pendant mon grand tour des Vosges, j’ai quand même mis un certain temps à cueillir la quantité qu’il me fallait, car je n’en n’ai pas trouvé beaucoup à la fois.  Prévoyez donc de réaliser le sirop après une belle balade où vous aurez pris soin d’emportez un sac de coton pour garder ces fleurs fragiles.

Le sirop de fleurs de mauve (épaissi pour l’occasion), se marie avec desserts, mousses, yahourts, gateau au fromage… 

Ingrédients:

  • 5 poignées de fleurs de mauve,
  • 200 grammes de sucre roux,
  • 1 sachet de sucre vanillé,
  • jus d’un citron,
  • quelques pépins de pomme dans de la gaze pour gélifier légèrement ou un peu de gélifiant

Préparation:

  • Après la cueillette, mettez rapidement les fleurs dans une casserole avec le sucre et couvrir d’eau. Laissez macérer une heure.
  • Ajouter le jus de citron et les pépins de pomme ou un demi sachet d’agar agar. Faites bouillir pendant 30 minutes sans couvercle.
  • Filtrez pour retirer les fleurs et faites bouillir encore 30 à 45 minutes selon  la consistance souhaitée pour le sirop.
  • Les temps indiqués sont à adapter en fonction du nombre de poignées de fleurs que vous aurez cueillies et de l’eau ajoutée.

Rassurez vous, le sirop que vous obtiendrez n’est pas mauve et c’est normal!