RAPPEL: LA VIGILANCE RESTE DE MISE POUR LA CUEILLETTE

Avec la mode du retour à la nature, la connaissance et la cueillette des plantes sauvages augmente.

Hélas, le nombre d’accidents causé par les plantes sauvages aussi. Même s’ils restent marginaux, ils sont médiatisés et bientôt, comme d’habitude, la France va légiférer (ou offrir des formations ou des points de vérification comme les pharmacies pour les champignons, ce qui serait plus judicieux).

En tout cas, il est bon de rappeler qu’il faut rester vigilant et s’assurer de ce que l’on cueille. J’applique pour ma part l’adage suivant : dans le doute abstiens-toi!  Et j’attends éventuellement un cycle, floraison comprise, qui me permet de vérifier ce que je cueille. A ce jour, je me suis abstenue de cueillir tout ce qui ressemble à de la carotte, dont je ne suis jamais sûre et qui ressemble à de la ciguë. J’ai vérifié de même sur une année que la berce repérée était bien la berce commune et non pas de la berce du Caucase , je ne cueille pas encore d’oseille sauvage dont je ne suis pas sûre, etc…

De même, il ne faut pas confondre le sureau comestible et le sureau rouge, herbeux. Le muguet, dont les feuilles  ressemblent à celle de l’ail des ours et qui sont joyeusement mélangées est toxique, la berce du Caucase est ultra photosensibilisante et peut causer des brûlures graves, etc…

Voici un article intéresssant:

https://vigilanses.anses.fr/sites/default/files/VigilAnsesN8_Juin2019_Toxicovigilance_Confusionplantes.pdf

 

et voici un autre lien sur les plantes toxiques à connaitre:

https://cueilleurs-sauvages.ch/12-plantes-toxiques/

Alors, bonne dégustation, mais prenez des précautions et/ou formez vous. Les livres sont bien documentés, et il existe de nombreuses journées découvertes partout en France. Si les plantes sauvages vous intéressent, n’hésitez pas à passer une journée avec un guide.

 

 

CARPACCIO DE COURGETTES, SAUCE A L’OXALIS ET MOZZARELLA

Connaissez-vous l’oxalis?

Cette petite plante, ou oseille sauvage, ressemble à l’état sauvage à du trèfle mais en plus délicat et plus fin. Vous en avez peut-être déjà vu sans y prêter attention.

Je crois que cette plante fait partie de celles que je connais depuis l’enfance. Et je me rends compte à quel point nous étions proche de la nature. Je ne situe pas exactement le moment où j’ai appris de quoi il s’agissait, colonie de vacances dans les Vosges ou séjour dans la maison de campagne que nous possédions? En tout cas je me souviens d’en avoir mâchonné, de cette délicate petite feuille au goût de citron, comme nous sucions les fleurs de trèfle très sucrées.

Bien plus claire que le trèfle, elle possède de très jolies feuilles en forme de coeur.

On en trouve également sous sa forme cultivée : rouge, elle est très décorative en pot ou plantée dans le jardin.

 

L’oxalis est digestive grâce à l’acide oxalique qu’elle contient et qui la rend toxique à haute dose. En mettre de temps en temps dans une salade ne vous rendra pas malade rassurez-vous! Son goût citronné en fait l’alliée des salades et des poissons, crue ou cuite.

C’est sur un sommet en Forêt noire que je l’ai trouvée en grande quantité ce jeudi. J’y étais montée pour tenter de trouver un peu de fraîcheur, par cette canicule qui sévit en ce moment. Elle pousse donc en montagne ou en plaine, et se plaît dans les sous-bois.

La recette que je vous propose est inspirée d’une recette de Leïla Martin, dont le blog Je vais vous cuisiner enchante nos papilles! J’ai détourné sa sauce à la menthe pour la remplacer par une sauce à l’oxalis, merci Leïla!

Ingrédients pour 2 grandes assiettes ou 4 petites:

  •  1 à 2 courgettes (selon la taille)
  • 1 à 2 càs de pignons de pin
  • 1 grosse poignée d’oxalis
  • 1 yaourt
  • 1 càs d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • 1 boule de mozzarella
  • sel, poivre

Préparation:

  • Laver les courgettes, ne les pelez pas.
  • Lavez les feuilles d’oxalis dans 3 eaux vinaigrées et hachez-les
  • Faites torréfier les pignons. Hachez l’ail.
  • Détaillez les courgettes en fines rondelles avec une mandoline. Disposez les joliment en cercle sur les assiettes.
  • Préparez la sauce au yaourt en mélangeant le yaourt, l’huile, l’oxalis, l’ail, le sel et le poivre à votre convenance. Si vous trouvez la sauce trop épaisse vous pouvez l’étendre avec un peu d’eau.
  • Versez doucement la sauce sur chaque assiette.
  • Mettez une demi boule de mozzarella au centre
  • Décorez avec les pignons torréfiés
  • Décorez avec des fleurs comestibles (mauve, pâquerette, rose, capucine, en ce moment) pour donner de la couleur à cette réalisation ( la couleur fait saliver)
  • Servez très frais

 

 

GASPACHO DE CONCOMBRE AU LIERRE TERRESTRE

En ces temps de canicule annoncée (37 degrés pour mercredi et jeudi), il faut faire le plein de recettes fraiches. Je suis en phase de régime strict, ce qui n’aide pas pour faire la cuisine et proposer des recettes (testées et approuvées), mais il y a toujours moyen de concilier régime et gourmandise. 

J’ai choisi ce soir un gaspacho frais et facile, qui change du traditionnel gaspacho que j’affectionne en été, et qui est vitaminé, protéiné et léger.

J’avais les ingrédients dans mon frigo et le lierre terrestre dans le jardin (certes c’est plus pratique ), et hop c’est parti!

 

N’oubliez pas de consulter d’autres recettes fraîches du même ordre comme la soupe froide de concombre aux noix ou la soupe froide de courgettes chèvre et menthe sauvage .

Ingrédients:

  • 1 concombre
  • 1 poignée de lierre terrestre
  • 2 yaourt bulgares
  • 1 gousse d’ail
  • 1 càc d’huile d’olive
  • 1/2 jus de citron
  • sel, poivre (je prends du sel herbamare qui contient des épices et plantes)

Préparation:

  • Pelez et épépinez le concombre. Coupez le en morceaux
  • Otez les feuilles de lierre terrestre, lavez les à l’eau vinaigrée.
  • Hachez le lierre et l’ail.
  • Mixez le concombre avec le yaourt
  • Ajoutez les herbes, l’huile d’olive et le jus de citron
  • Salez et poivrez à votre convenance.
  • Mettez  au  réfrigérateur, le gaspacho se sert très frais.

J’ai obtenu une consistance assez épaisse mais ce n’est pas désagréable. Si vous souhaitez quelque chose de plus liquide étendez avec un peu d’eau

 

GELEE DE TILLEUL

Encore une jolie fleur blanche parfumée, après le sureau, l’aspérule, et l’acacia. Chouette!

Il faut en profiter car la floraison n’est pas très longue. Cela dit l’an dernier dans la même rangée il y avait deux sortes de tilleuls à floraison alternée. Cela a permis de faire durer la cueillette.

Je vous avais déjà, l’an dernier, donné les recettes de la crème glacée au tilleul et d’un filet de loup aux fleurs de tilleul. Loin de se contenter de parfumer les  classiques tisanes, la délicatesse du tilleul et son odeur se déclinent très bien en cuisine.

Aujourd’hui c’est une gelée de tilleul que je vous propose, pour profiter tout l’hiver (s’il en reste jusque là 🙂 ). Vous pouvez aussi faire sécher les fleurs + feuilles pour vos tisanes.

Ingrédients pour 3 pots:

  • 300 g de fleurs + premières feuilles
  • 1,5 l d’eau
  • 500 g de sucre
  • 1 jus de citron
  • 2 g d’agar agar

Préparation:

  • Lavez vos pots à confiture puis stérilisez-les en les plongeant dans de l’eau bouillante.
  • Déposez les fleurs de tilleul après les avoir secouées pour faire partir les petites bestiole dans un faitout et couvrez-d’eau (env. 1 l). Faites bouillir pendant à peu près 20 mn.
  • Laissez ensuite infuser pendant 10 mn. Filtrez ensuite pour récupérez le jus.
  • Versez le jus dans un chaudron ou un faitout.
  • Ajoutez le sucre et le jus de citron.
  • Amenez à ébullition sans cesser de remuer. Laissez cuire 5 mn. Ajoutez l’agar agar que vous aurez mélangée dans 2 cuillères à soupe d’eau. Laissez bouillir 3 minutes sans cesser de remuer. Remplissez ensuite vos pots de gelée de tilleul.
  • Fermez-les, retournez-les et laissez refroidir.

GATEAU AU SIROP DE SUREAU

Encore un gâteau! Oui mais le sureau s’y prête tellement bien que j’aurais tort de m’en priver et de vous en priver par la même occasion. Et puis les arbustes se trouvent à 200 m de chez moi, c’est si facile d’aller cueillir quelques ombelles. Mon fils m’a dit : il est super bon ton gâteau!  Testé et approuvé par mes fils donc, ce qui veut dire que vous pouvez le présenter chez vous sans problème.

C’est un gâteau qui se cuisine avec du sirop de sureau (il m’en restait de l’an dernier). Vous pouvez donc en faire  vous même avec cette recette (et je me rends compte que je ne l’avais pas mise l’an dernier)

http://www.ptitecuisinedepauline.com/2018/06/sirop-de-fleurs-de-sureau.html

Mais comme il faut patienter un peu le temps de la macération et si vous n’êtes pas sûr de reconnaître le sureau, vous pouvez acheter du sirop de sureau en magasin. C’est à la mode vous devriez en trouver (magasin bio, Alice délice, peut-être grande surfaces)

Ingrédients:

  • 250 g de beurre
  • 210 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 4 oeufs
  • 5 cl de lait
  • 1 zeste de citron bio
  • 250 g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 1 dl de sirop de fleurs de sureau
  • 75 cl d’eau
  • 200 g de mascarpone
  • 200 g de fromage blanc maigre
  • 2 càs de sucre glace
  • 3 càs de sirop de fleurs de sureau
  • une ou deux ombelles de fleurs de sureau

Préparation:

  • Dans un saladier mélangez le beurre ramolli, le sucre et le sel
  • Ajoutez les oeufs et travaillez l’appareil jusqu’à ce qu’il blanchisse
  • Incorporez le lait et le zeste de citron
  • A part, mélangez la farine et la levure, puis ajoutez petit à petit ce mélange à la pâte.
  • Versez dans un moule à manqué beurré et faites cuire environ 40 mn à 180°
  • Pendant la cuisson, mélangez le mascarpone, le fromage blanc, 2càs de sirop  et le sucre glace. Réservez au frais
  • Lorsque la génoise est cuite, sortez-la du four et laissez-la tiédir.
  • Piquez le gâteau en plusieurs endroits avec une pique ou une fourchette.
  • Mélangez le dl de sirop et l’eau. Imbibez le gâteau (n’ayez pas peur, ça absorbe et votre gâteau sera bien moelleux)
  • Lorsque le gâteau est froid, couvrez le gâteau avec le mélange de fromage. Vous pouvez comme moi y ajouter des fraises par dessus. Parsemez de fleurs de sureau (ou d’autres plus colorées si vous le souhaitez)